Moins de concentration que les poissons rouges à cause des écrans

Nouveau monde par Jérôme Colombain lundi 18 mai 2015
écouter l’émission disponible jusqu'au 10/02/2018
Poisson rouge

On entend dire parfois que les technologies réduiraient nos capacités de concentration. Ce phénomène est aujourd’hui confirmé par une étude.

8 secondes au lieu de 12 secondes. Ce serait la capacité de concentration moyenne de l’être humain aujourd’hui par rapport au début des années 2000. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par Microsoft au Canada. 8 secondes… Tenez-vous bien : c’est moins que le poisson rouge qui, lui, peut rester concentré pendant 9 secondes ! Nous aurions-donc une capacité de concentration qui serait devenue inférieure à celle du poisson d’aquarium, pas vraiment réputé pour ses capacités intellectuelles. Et le responsable est ?... Le smartphone, bien sûr ! Et, d’une manière générale, tous les écrans connectés. Les écrans rendent accros et l’esprit décroche.
 

Comment s’explique ce phénomène ?

 
Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont interrogé 2000 personnes au Canada sur leurs pratiques en matière de nouvelles technologies et étudié les électroencéphalogrammes de 112 volontaires. Ils en concluent que si l’on se concentre moins longtemps c’est que l’on est plus avide d’informations et que l’on est plus apte à faire le tri entre ce qui nous intéresse et ce qui ne nous intéresse pas. On zappe, on se désintéresse rapidement d’un sujet de moindre importance et l’on passe facilement d’une chose à l’autre.
Cela n’empêche pas qu’il y ait des pics de « concentration intense" lorsque l’on tombe sur quelque chose qui nécessite plus d’investissement cérébral.
Enfin, pas de panique, le phénomène est réversible. Dès qu’on lâche un peu les écrans, la capacité de concentration revient à des valeurs plus traditionnelles.
 

Oui mais... des capacités nouvelles

 
L’usage intensif des écrans permettrait de développer des capacités nouvelles comme l’aptitude à faire plusieurs choses en même temps, le « multitâche » comme les ordinateurs. Par exemple, 79% des personnes interrogées utilisent leur portable tout en regardant la télévision. Sans surprise, les jeunes (18-24 ans) sont les premiers concernés. Ils avouent à 77% que la première chose qu’ils font lorsqu’ils s’ennuient c’est d’attraper leur portable. La moitié consulte un smartphone toutes les 30 minutes.