Une cabine de téléconsultation contre la désertification médicale

Nouveau monde par Jérôme Colombain mercredi 2 juillet 2014
écoute bientôt disponible
Cabine télémédecine
"Consult station" © H4D

Une jeune entreprise française a mis au point une cabine permettant d'effectuer des examens sous le contrôle d'un médecin à distance.

On dirait un peu une sorte de photomaton. C’est une cabine de forme arrondie, plutôt élégante, équipé d’un fauteuil confortable, pour rassurer le patient. Si vous prenez place à l’intérieur, la cabine va vous chouchouter. Elle est capable, en effet, de vous mesurer, vous peser, de prendre votre température, votre pouls et votre tension, de réaliser un électrocardiogramme, de vous ausculter avec stéthoscope et même de vous examiner les oreilles et la peau (dermatoscope).

Médecin par visioconférence

Cette cabine de télémédecine, mise au point par la société H4D, peut être utilisée de deux manières différentes :

  • soit en mode autonome, sur le modèle du photomaton. Dans ce cas le patient est seul et se laisse guider par des messages vidéo (mode « télésurveillance »),
  • soit en mode assisté par un médecin en visioconférence par Internet (« téléconsultation »).

C’est un médecin qui a eu l’idée, le docteur Baudino, en partant du constat que la technologie pouvait sans doute faire quelque chose contre la désertification médicale.

Le mardi 01 juillet 2014

Maisons de retraites et hôpitaux

Le mode autonome est destiné, par exemple, aux maisons de retraite. D’ailleurs, c’est déjà disponible dans certains établissements. Après l’examen, les patients peuvent consulter leurs données médicales sur un site dédié www.jemesurveille.com.
La version « téléconsultation » est destinée aux endroits où l’on a vraiment besoin d’un médecin et où il n’y en n’a pas toujours. Par exemple : dans un village à 11h du soir ou encore dans certaines entreprises ou sur des plateformes pétrolières. Cette cabine intéresse aussi les hôpitaux pour leur permettre de gagner du temps sur les examens de routine, indispensables avant une consultation.

Une innovation reconnue par les pouvoirs publics en France et à l’étranger. D’ailleurs, on s’authentifie dans la cabine avec sa carte Vitale.

Pourquoi ne pas imaginer, dans le futur, avoir ce genre de cabine médicale carrément à la maison ou au moins dans un quartier ou une résidence ?