Montre-moi comment tu tapes au clavier et je te dirai qui tu es

Nouveau monde mercredi 19 septembre 2012
Montre-moi comment tu tapes au clavier et je te dirai qui tu es
©

On connaît les analyses graphologiques qui permettent
d'apprendre des choses sur quelqu'un en analysant son écriture manuscrite... Voici
un logiciel de " frappologie ", en quelque sorte, qui permet d'en savoir
plus sur un utilisateur d'ordinateur en analysant la manière dont il manipule
les touches de son clavier.

Le programme est développé actuellement par des chercheurs
de l'Ecole Nationale Supérieur d'Ingénieurs de Caen.

Comment ça marche ?

Une fois installé sur l'ordinateur que l'on souhaite
analyser, le programme mesure plusieurs paramètres tels que les temps de
pression et de relâchement sur chaque touche ainsi que le " vol " c'est-à-dire
le délai entre les touches autrement dit la vitesse de frappe. A l'aide de ces
paramètres, explique Christophe Rosenberger, responsable de l'unité monétique
et biométrie, le programme parvient à dresser des profils types d'utilisateurs.

A quoi cela peut-il servir ?

Même si pour l'instant le procédé est expérimental, les
débouchés seraient nombreux, estiment els chercheurs.

D'abord, pour la sécurité. L'analyse de la frappe, comme la
reconnaissance d'écriture, pourrait servir à renforcer l'utilisation d'un mot
de passe ou même remplacer ces mots de passe de plus en plus nombreux que
nous devons retenir.

Autre application : dans le marketing. Le logiciel est,
en effet, capable, affirment les chercheurs, de reconnaître si c'est une femme
ou un homme qui tape au clavier. Cela pourrait permettre d'envoyer des
publicités ciblées lors de la consultation de sites Internet.

Enfin, Christophe Rosenberger parle de lutte contre la
pédophilie. Le programme pourrait dire, par exemple, si c'est bien une fillette
de 14 ans qui est en train de chatter avec votre enfant et pas un homme de 50
ans. Toujours en analysant le comportement des doigts sur le clavier.

Bien sûr, comme l'analyse graphologique, un tel système n'est
pas parfait et peut-être abusé. Selon ses auteurs, le logiciel serait fiable à
85%.