Et si Youtube était la TV de demain ?

Nouveau monde par Jérôme Colombain mercredi 15 février 2012
Et si Youtube était la TV de demain ?
©

Youtube, c'est 60 heures de vidéos mises en ligne chaque
minute, 4 milliards de vidéos vues par jour. La construction d'un véritable univers
parallèle au monde de la télévision traditionnel. Youtube a tous les
ingrédients pour devenir une sorte de méga-chaîne de télé.

Convergence Web-TV

A l’heure de la convergence des médias, l’enjeu pour Youtube
aujourd’hui est de parvenir à s’installer sur le petit écran.

En France, on peut regarder Youtube sur la Freebox mais pas
sur les autres boîtiers triple play. Seul Apple octroie également une place de
choix à la plateforme vidéo via son boîtier Apple TV.

Les groupes de télé sont évidemment très inquiets de cette
nouvelle concurrence. C’est ce qui explique le démarrage très poussif de la
fameuse Google TV qui ferait le bonheur des téléspectateurs avec son moteur de
recherche permettant de trouver facilement des programmes à son goût mais le
malheur des chaînes de télé en raflant la manne publicitaire.

Pression sur les éditeurs de contenu

Cette semaine, Google vient cependant d’annoncer des changements
en apparence anodins qui pourraient faire bouger les choses. Désormais, les
partenaires de la Google TV devront accepter que leurs contenus soient diffusés
à la fois sur le Web, les mobiles et les télés connectées ou bien nulle part. Ce
sera tout ou rien, manière de faire pression sur les producteurs qui continuent
de vouloir segmenter les canaux de diffusion afin de ralentir la fusion entre
le Web et la télé.

Une "méga-chaîne" de TV

Pourtant, Youtube (Google) a tout pour devenir un diffuseur à part
entière. Mais plus qu’un média grand public, c’est un ensemble de médias de
niches. D’un point de vue technique, Youtube même le direct. La version
américaine de la plateforme se structure de plus en plus comme un diffuseur à
part entière avec grille de programmes à la clé et location de vidéos.

Une ambition
qui colle parfaitement aux nouveaux usages des internautes-spectateurs, surtout
les plus jeunes, qui passent de plus en plus de temps sur Youtube au détriment
de l’écran de télé classique.