Démarrage en douceur pour la 4G

Nouveau monde par Jérôme Colombain vendredi 22 juin 2012

"Surfer sur Internet 10 fois plus vite qu'en 3G". C'est le slogan commercial de la 4G version
Orange qui lançait hier officiellement ce nouveau service à Marseille.

Orange à Marseille, Bouygues à Lyon et SFR à Montpellier

Dans la réalité, le nouveau haut débit mobile sera forcément un peu
différent. D'abord parce qu'en pratique, les débits réels sont toujours
inférieurs aux débits théorique mais surtout parce que si la 4G est désormais
officiellement lancée en France ce n'est encore qu'un lancement très ciblé : Lyon pour
Bouygues Télécom, Marseille pour
Orange avec 150 antennes
opérationnelles sur
les 200 que compte l'opérateur dans la cité phocéenne et surtout des offres réservées aux entreprises pour commencer. Parmi elles, le club de foot de l'OM qui fera partie
des clients pilotes.

Ouverture commerciale en 2013

Une couverture symbolique donc, comme l'avait été celle de
la 3G à l'époque, mais qui bien
entendu va s'étendre. Après Marseille, Orange prévoit de déployer ses antennes
dans une douzaine d'autres villes dont Lyon et Nantes. Du côté de Bouygues et
SFR on a choisi Lyon et Montpellier. Mais les trois opérateurs ne lanceront
réellement leurs offres commerciales qu'en 2013 pour une couverture
significative du territoire en 2014.

Le "problème" de Paris

Quant à Paris ? Visiblement, la Capitale pose problème
avec une saturation des emplacements pour de nouvelles antennes et une
opposition de certains acteurs. Stéphane Richard, PDG d'Orange, n'a pas hésité
à parler hier de réticences "politiques" qu'il espère, cependant,
voir prochainement se dissiper.

La 4G pour quoi faire ?

A quoi va servir ce nouveau réseau ? A répondre aux besoins en haut débit mobile à la fois des entreprises et des particuliers. Avec des applications
concrètes : par exemple, regarder la télé sur les mobiles et les tablettes dans
de meilleures conditions, participer à des réunions vidéo ou tout simplement retrouver en mobilité le même
confort de connexion qu'à la maison et au bureau.

L'iPhone 5 incompatible ?

Reste qu'il manque encore des appareils compatibles. Pour
commencer, les professionnels devront se contenter de clés 4G branchées sur leurs ordinateurs en attendant des
smartphones et des tablettes 4G.  Hier,
Stéphane Richard, confiait sa crainte que le futur iPhone 5 d'Apple, pourtant très attendu, ne
soit pas compatible avec la 4G française qui est différente de la 4G
américaine.