Giacometti au Musée de Grenoble

Noeud emission temporaire pour le nid source 907 par Jean-Baptiste Urbain vendredi 29 mars 2013

L'exposition Giacometti de Grenoble est un événement majeur, et ce à plusieurs titres. 

D'abord, elle réunit au total plus de 70 oeuvres du sculpteur suisse. Ses pièces les plus céléèbres bien sûr, la Grande Femme IV, la Boule suspendue, ou encore Le Nez. 


Succession Alberto Giacometti (Fondation Alberto et Annette Giacometti, Paris et ADAGP, Paris) 2012

Le Nez, 1947 (version de 1949) Bronze, 80,9x70,5x40,6 cm Fonte 1965 Collection Fondation Giacometti © Succession Alberto Giacometti (Fondation Alberto et Annette Giacometti, Paris et ADAGP, Paris) 2012

Mais Alberto Giacometti était également peintre, dessinateur, photographe : ici, des oeuvres beaucoup plus secrètes sont également exposées.

Un événement majeur donc, également par l'approche choisie par les commissaires d'exposition, Guy Tosatto - directeur du Musée de Grenoble -  et Véronique Wiesinger, directrice de la Fondation Giacometti. Ainsi, l'exposition est baptisée "Espace, Tête, Figure", et se donne pour mission d'interroger davantage le leg de l'artiste dans la sculpture que sa thématique fétiche et désormais bien connue, à savoir la figure humaine.

Le travail des commissaires a nécessité plus de deux ans. Deux ans pour mettre sur pied ce parcours "initiatique" à travers l'oeuvre de Giacometti. le tout s'articule autour d'une pièce singulière : La Cage. Singulière, car elle a la particularité d'appartenir au Musée de Grenoble, depuis que l'ancien directeur Jean Leymarie en a fait l'acquisition en 1952.


Succession Alberto Giacometti (Fondation Alberto et Annette Giacometti, Paris et ADAGP, Paris) 2012 Autre

La Cage, 1950 Bronze peint, 175,6x37x39,6 cm Collection musée de Grenoble © Succession Alberto Giacometti (Fondation Alberto et Annette Giacometti, Paris et ADAGP, Paris) 2012

Une pièce "pivot" dans le travail d'Alberto Giacometti : il y aura un avant, et un après La Cage ; c'est elle qui va déterminer ses recherches jusqu'à sa mort en 1966.

Si Alberto Giacometti est aujourd'hui mondialement reconnu et apprécié, il faut se rappeler que la renommée n'a pas été immédiate pour lui. Et pour cause : l'homme a inventé quelque chose de nouveau, "entre classicisme et modernité", comme l'explique Guy Tosatto. Et comme toute nouveauté, il a fallu du temps pour qu'elle soit acceptée.

Giacometti : Espace, Tête, Figure, une exposition à découvrir jusqu'au 9 juin 2013 au Musée de Grenoble.

Horaires et ouverture sur le site internet ou au 04 76 63 44 44.