Si j'étais Président

mardi à 22h55

Une personnalité du monde intellectuel, culturel, médiatique, sportif... est interviewée sur les mesures qu’elle prendrait si elle était président(e) de la République.


  • Allain Bougrain-Dubourg : "Modifier la réglementation concernant l'animal"

    Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), plaide pour que l'animal soit notamment considéré comme un être vivant et non comme un simple "bien meuble de l'homme" dans le Code Civil. Il souhaite dans la même veine une application stricte des directives européennes sur les dates de chasse. Allain Bougrain-Dubourg se prononce également en faveur d'une véritable éducation à la protection de la faune, organisée à l'école. Il appelle surtout à vraiment préparer et financer une transition énergétique qui s'annonce inéluctable.

  • Jacques Nikonoff : "Mettre en place un droit opposable à l'emploi"

    Invité cette semaine: Jacques Nikonoff, ancien président d'Attac et porte parole du M'PEP (Mouvement Politique d'Emancipation Populaire). Il propose l'instauration d'un véritable droit opposable à l'emploi auprès de l'Etat pour s'attaquer vraiment au chômage, organisé selon lui par le grand patronat, et il compte sur le transfert de 200 milliards d'euros annuels du capital vers le travail pour financer de nouveaux emplois. Jacques Nikonoff milite aussi pour une sortie de la France de la zone euro et de l'Union Européenne, tout en prônant une "Europe des peuples" basée sur la coopération.

  • Laurent Bigorgne : "Priorité à la formation"

    Invité cette semaine: Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne. Il se fixe comme objectif de diviser par trois le nombre d'élèves ne sachant ni lire ni écrire au sortir de l'école primaire. Mais plaide aussi pour un développement de l'apprentissage ou de la formation professionnelle, qu'il estime essentiels dans la lutte contre le chômage. Laurent Bigorgne se montre par ailleurs favorable à une diminution de la dépense publique et à une réforme des retraites passant par l'allongement de la durée de cotisations.

  • Jean-Claude Mailly : "Ouvrir un débat sur la constitution, l'Europe et les services publics"

    Invité cette semaine : Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO. Il appelle à de profondes modifications constitutionnelles, à un vrai débat sur la construction européenne passant par la renégociation des traités, mais aussi à réfléchir à l'avenir des services publics. Opposant aux politiques d'austérité, il plaide au contraire pour une relance basée notamment sur des hausses de salaires et s'oppose aux pistes du rapport Moreau sur les retraites comme l'allongement de la durée de cotisations.

  • Nayla Ajaltouni : "Instaurer une responsabilité juridique des multinationales"

    Invitée cette semaine: Nayla Ajaltouni, coordinatrice du collectif Ethique sur l'Etiquette. Engagée dans une bataille contre le "moins disant social", elle dénonce les vides juridiques qui protègent les multinationales et plaide pour une véritable régulation des échanges au niveau mondial.

  • Enki Bilal : "Aboutir à une gouvernance mondiale"

    Invité cette semaine: le dessinateur, scénariste et réalisateur Enki Bilal, dont l'exposition baptisée "Mécanhumanimal" est ouverte jusqu'au 5 janvier 2014 au musée des Arts et Métiers à Paris. Il plaide pour l'émergence à terme d'une véritable gouvernance mondiale, tournée vers la protection de l'environnement et l'humanisme, et appelle à repenser complètement la vie politique en supprimant notamment les partis.

  • Laura Hameaux : "Une sortie en urgence du nucléaire"

    Invitée cette semaine : Laura Hameaux, chargée de campagne au sein du réseau Sortir du Nucléaire. Favorable à la fermeture immédiate de toutes les centrales de plus de 30 ans, elle prône une vaste politique d'économies d'énergie couplée au développement des énergies renouvelables, sous forme de production décentralisée proche des lieux de consommation, organisée par des collectifs de citoyens.

  • Philippe Collin : "Oui à une réforme radicale de la PAC"

    Invité cette semaine : Philippe Collin, porte-parole de la Confédération Paysanne. Il défend notamment une réforme de la PAC (Politique Agricole Commune) pour répartir davantage les aides européennes en faveur des petits agriculteurs, mais plaide aussi pour une meilleure régulation du secteur, afin de garantir des prix minimum aux producteurs, et pour une véritable politique foncière permettant l'installation de jeunes agriculteurs..

  • Pierre Larrouturou : "Si on ne change pas de modèle, la crise ne peut que s'aggraver"

    Invité cette semaine : Pierre Larrouturou, économiste et l'un des fondateurs du Collectif Roosevelt, auteur de nombreux ouvrages. Il se prononce pour le passage à la semaine de travail de 32 heures, la séparation des banques de dépôt et des banques d'affaires ou encore un véritable traité européen de convergence sociale.

  • Vincent Ricordeau : "Un gouvernement de la réforme de la pensée"

    Invité cette semaine: Vincent Ricordeau, co-fondateur de la plate-forme de financement participatif KissKissBankBank. il plaide pour des changements radicaux, une véritable constitution participative adaptée à la troisième révolution industrielle, celle des nouvelles technologies, qui a déjà selon lui commencé.

Thèmes Actu Présidentielle