"Ce que savait Jennie" de Gérard Mordillat

"Ce que savait Jennie" de Gérard Mordillat
©

Ainsi,
avant de se mettre à la rédaction de ce dernier roman, Gérard Mordillat a préfacé
une nouvelle édition du Capital de
Marx. En se replongeant dans ces textes, il a découvert que la femme et une des
filles du philosophe s'appelaient Jennie. Prénom parfait pour son
héroïne !

En
prenant un train, il a entendu une maman appeler sa fille Malory. C'est ainsi
qu'il a rencontré le prénom d'une des sœurs de Jennie. Ce personnage du livre
porte le malheur dans sa vie... Bref, les prénoms de ses livres sont d'autres
rencontres !

Et
surprise ! Les lecteurs des Vivants
et des morts
, son roman précédent, découvriront aussi pourquoi Dallas
s'appelle ainsi...