Payname : le Paypal de l'URSSAF

A sa tête, Eric Charpentier, 38 ans, originaire de Toulouse. Un parcours
scientifique puis un passage par le social et surtout une envie irrépressible
de monter sa boite. Pour une raison bien précise : répondre aux attentes des
consommateurs.

Et justement, avec Payname, Eric Charpentier a voulu proposer aux
particuliers une solution de paiement très simple pour déclarer, assurer et
payer tous ces petits services de tous les jours.

Faire qu'en un seul
paiement, vous allez déclarer et payer la personne qui vous a rendu service
pour garder vos enfants ou faire votre ménage, c'est une petite révolution.

Est-ce que c'est une manière de lutter contre le travail au noir? Oui,
clairement.

Payname, c'est un peu le Paypal et l'URSSAF dans un même service, Paypal
qui est un service très populaire de paiement en ligne. Faire qu'en un seul
paiement, vous allez déclarer et payer la personne qui vous a rendu service
pour garder vos enfants ou faire votre ménage. C'est en quelque sorte lutter contre le travail au noir, même si Eric
Charpentier s'en défend.

Est-ce que ça marche ? Oui, à tel point que Denys Chalumeau, créateur de
seloger.com vient d'entrer au capital de Payname. La simplicité, ça paye,
puisque la commission de Payname n'est que de 3% (soit 1,5% avec la réduction
d'impôt). De quoi espérer une forte croissance avec le développement de
l'économie collaborative et tous ces sites de job entre particuliers. Ce secteur des services entre particuliers représente
aujourd'hui plus de 5 millions de personnes. Une audience dont compte bien
profiter Payname.