Le manifeste de la revue XXI pour un "autre journalisme"

Les choix de France Info par Jean Leymarie lundi 7 janvier 2013

La presse écrite commence l'année sur un manifeste retentissant. La revue XXI, qui fête ses cinq ans, interpelle les journaux et les lecteurs. Depuis cinq ans, chaque trimestre, cette revue propose de longs reportages en France et à l'étranger. Elle est vendue 15 euros 50. Elle est sans publicité. Environ 50 000 exemplaires sont diffusés à chaque numéro. Dans celui qui sort jeudi, en librairie, les lecteurs vont trouver un cahier de vingt pages, avec des idées pour un "journalisme utile".

Les problèmes sont connus. La presse a de moins en moins de lecteurs ; selon un rapport parlementaire, le lectorat diminue de 5% environ chaque année. Beaucoup de journaux disparaissent : France Soir, par exemple, a disparu cette année. Même l'américain Newsweek vient de supprimer sa version papier.
Les journaux qui subsistent ont souvent des difficultés. Ils augmentent leur prix. Pour acheter Le Figaro ou Libération, il faut payer 1,60 euros. Pour acheter Le Monde, c'est même 1,80 euro.

Au même moment, on trouve partout de l'information gratuite, ou apparemment gratuite. Dans les transports en communs, les voyageurs peuvent feuilleter Métro ou 20 minutes. Sur internet et sur les réseaux sociaux, nous avons accès à des milliers d'articles. Sans payer, nous pouvons avoir l'impression d'être informés.

Pour se relancer, les journaux essaient de se développer sur internet et les réseaux sociaux. Ils y cherchent de nouveaux lecteurs, et surtout de nouvelles recettes publicitaires. Mais pour l'instant, ils n'ont pas trouvé la solution. Ces nouveaux modes de diffusion ne compensent pas le recul de la presse papier.

Les auteurs du manifeste, les fondateurs de la Revue XXI, Patrick de Saint-Exupery et Laurent Beccaria, sont convaincus que les journaux font fausse route. Selon eux, la presse se rend victime d'un "bluff technologique" : "le numérique accentue la crise de la presse". Ils dénoncent un "journalisme assis", un "journalisme d'écran" qui néglige le reportage. Ils plaident pour le retour de la "chair" dans le monde de la presse.

Ils appellent aussi les journaux à couper le lien avec les annonceurs et à ne plus être ce qu'ils appellent des "media marchandises" : "la publicité, écrivent-ils, soutient les journaux comme la corde le pendu". La revue XXI propose à la presse de se réinventer, en se tournant davantage vers les lecteurs et en retrouvant son ADN. Elle doit, selon eux, "être utile, désirable et nécessaire".

Dans les Choix de France Info, Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupery présentent leurs propositions et débattent avec Erwann Gaucher, spécialiste des médias et avec Matthieu Beauval et Jean-Christophe Martin, de la rédaction de France Info.