Carte de crédit

Noeud emission temporaire pour le nid source 713871

le vendredi à 9h35

Avec ce nouveau rendez-vous, France Info brise le tabou de l'argent des Français. A la lumière des nouveaux comportements liés à la crise et au tissu social qui se déchire, France Info va au plus près de la société.


  • Indemnisés pour des gerbes de fleurs ou un prêt immobilier à leur nom : le grand écart chez les députés

    Après la publication du patrimoine des ministres, l'Assemblée nationale s'est émue de voir les comptes des députés étalés publiquement. En jeu, leur indemnité personnelle mais surtout l'usage des frais alloués pour leur mandat. Certains vont jusqu'à acheter une permanence qui leur appartient une fois le mandat achevé

  • Créer une monnaie locale : "lutter contre les dérives de la finance mais fédérer au-delà des réseaux militants"

    En Ile-de-France, deux projets de monnaie locale mûrissent sur les flancs de Paris. Ailleurs en France aussi, où Bastien Yverneau a déjà recensé 17 monnaies alternatives en circulation. A 30 ans, il est l'instigateur du projet "la pêche", à Montreuil-sous-Bois, qui espère voir le jour à l'été 2013. Grâce au paysage associatif de la ville écologiste mais pas seulement: les promoteurs espèrent mobiliser les non-militants.

  • Budget naissance : beaucoup de deuxième main mais des scrupules à faire "un bébé d'occasion"

    Parce que les gros investissements avaient déjà été faits, "y compris des choses futiles", Isabelle a dépensé un peu plus de 400 euros à l'arrivée de son deuxième enfant, cinq ans après l'aîné. Elle a épargné le reste de la prime de naissance versée sur la CAF, mais continue de faire aussi attention que Marie-Julie, qui a listé toutes ses dépenses liées à la naissance de Zélie. Sept mois après son arrivée, la facture dépasse 2000 euros alors que le couple est convaincu d'avoir freiné face au "marketing délirant de la puériculture".

  • "Mon budget psychanalyse, juste derrière le loyer, c'est comme une deuxième maison"

    Inutile d'espérer trouver un quelconque prix moyen d'une séance psychanalyse. C'était prévisible : la donnée n'existe pas. En revanche, interrogez les patients qui suivent une analyse et tous conviennent très vite que l'argent est au coeur de leur démarche. Qu'ils se fassent rembourser en passant par un psychiatre ou qu'ils choisissent une voie dans la tradition psychanalytique la plus orthodoxe.

  • Comptes de jeux vidéo à vendre : entre "remords" et "tentation" quand le virtuel s'achète

    Alan et Alexandre ont en commun d'avoir beaucoup joué à World of Wordcraft depuis la création du jeu, il y a neuf ans. Ils viennent de mettre en vente un compte chacun sur les sites de petites annonces où le phénomène prend de l'ampleur... et les prix s'envolent.

  • Marketing, pragmatique ou utopiste, la gratuité existe... si quelqu'un d'autre paye !

    Sur le net, les sites vantant bons plans, codes promotionnels ou adresses gratuites pour se faire couper les cheveux et manger des yogourts à l'œil et à date fixe pullulent. Dans les agences de conseil marketing, la gratuité est aussi un argument de vente bien ancré. Mais qui dit gratuit ne dit pas sans coûts.

  • A Veyreau, 140 habitants, maintenir les agriculteurs fait rester jeune

    Veyreau n'appartient pas à une région agricole qui se donne facilement. Ce coin du Causse noir qui penche côté Aveyron, non loin de Millau à vol d'oiseau mais déjà isolé, est plutôt ingrat. Pourtant, la désertification agricole y est moins sévère. Un actif sur deux appartient toujours au monde agricole. Et huit exploitations contribuent au maintien de l'activité... même si la municipalité y est pour beaucoup.

  • Dépenser plus qu'on ne touche à la retraite : "C'est le capital familial qui fait la différence"

    Jacques aura bientôt 65 ans. Parti à la retraite "dès que possible" en 2005, il touche une pension incomplète, due aussi à une vie professionnelle morcelée. En 2012, après une séparation et le départ des enfants, il a noté scrupuleusement ses dépenses chaque soir, pour distinguer "les fuites".

  • Cobaye pour des études pharmaceutiques : "de l'argent de poche" mais pas un salaire

    Olivier, Tony, Jean-Paul ou Julien viennent de milieux différents. En commun : avoir participé à des études cliniques alors qu'ils étaient étudiants. Tester des médicaments moyennant rémunération reste méconnu en France, alors que c'est légal... même s'il ne s'agit pas d'un "salaire".

  • Créer une entreprise ? La moitié des moins de 30 ans y songent, Ingrid l'a fait

    A 30 ans, Ingrid travaillait comme salariée commerciale à l'export. L'année suivante, elle montait sa SARL, "une fierté" à la couleur d'une vocation. Puis, pêle-mêle, une cohorte de satisfactions, découvertes frustrations. Combien décide-t-on de se payer ? Comment réagir devant les nouvelles charges ? Ingrid dépose le bilan mais envisage de se remettre en selle dans le futur parce que "ça fait partie de l'aventure".

Équipe

Thèmes Société