Paris-Cergy, 85 km : impressions et rencontres

Noeud emission temporaire pour le nid source 664613 par Hervé Toutain samedi 21 juillet 2012
Paris-Cergy, 85 km : impressions et rencontres
©

Entre la place Stalingrad, la porte de la Villette et Aubervilliers,
ce n'est qu'une succesion de chantiers. La piste cyclable souvent interrompue
oblige à des détours fastidieux. Le fléchage est inexistant ou mal positionné.
Une minute d'inattention et c'est le piège dans des zones indéterminées.

Heureusement le ciel plombé s'est retenu. Peu à peu le
soleil s'est imposé. A partir de Chatou la piste qui longe la Seine est un
régal. Large et gravillonnée elle traverse villes et forêts jusqu'à Conflans-Saint-Honorine.
Le fleuve est un guide sûr, ne jamais s'en éloigner c'est la règle d'or.

Une première étape et huit heures de vélo pratiquement seul.
J'ai croisé surtout des joggeurs. La piste est nouvelle et le pli n'est pas
pris. Reste une totale sensation de liberté. Quand l'attelage velo-carriole est
bien ajusté, seuls quelques coups de pédale sont nécessaires pour maintenir la
vitesse ou pousser une petite pointe. A Cergy, à vélo on rattrape même les
péniches ! 

Suivez Hervé Toutain sur Twitter (@HervToutain) pour une étape campagnarde ce samedi : 50 kilomètres entre Cergy et Gisors.