Les moteurs de recherche ont changé nos vies

Noeud emission temporaire pour le nid source 652353 par Jérôme Colombain lundi 30 juillet 2012
Les moteurs de recherche ont changé nos vies

La notion de moteur de recherche s'est donc imposé très vite
aux débuts d'Internet.

Le premier s'appelait "Archie". Un outil créé en
1990 par un étudiant de l'Université McGill de Montréal. 4 ans plus tard, alors
que le World Wide Web s'ouvre au grand public, deux étudiants de Stanford aux
Etats-unis, Jerry Yang et David Filo, créent Yahoo qui deviendra le portail le
plus utilisé au monde. Mais Yahoo n'est pas un moteur de recherche à proprement
parler car il est basé sur une indexation humaine

Les chercheurs se mettent alors à cogiter sur des systèmes qui
exploreraient tout seul le Web, comme des véhicules à moteurs.  

En 1994, WebCrawler est le premier outil capable d'indexer les
contenus de pages Web alors qu'avant seuls les titres des sites étaient pris en
compte.

En 1995 voit le jour la société Lycos dont les publicités avec
le chien et le célèbre slogan "va chercher" envahissent les écrans.

1ère publicité Lycos en France 1999 © vivelapub3

1996. Un poids-lourd de la recherche en ligne fait son
apparition : Altavista, créé par l'ingénieur français Louis Monnier pour le
compte de la société américaine Digital. C'est le plus rapide, le plus exhaustif
et le plus pertinent de l'époque.

Apparaissent aussi des annuaires par pays comme Nomade.fr
(1996), le premier guide internet en Français, ou Voilà.fr (1998) lancé par France
Telecom.

Mais tout cela sera bientôt balayé par un bijou de
technologie mis au point en 1998 par deux petits génies de l'université Stanford,
Sergei Brin et Larry Page : Google. L'idée géniale de Google consiste à faire
reposer la pertinence des résultats de recherche sur leur popularité auprès des
internautes. C'est le fameux "pagerank", l'algorithme de Google, aussi
secret qu'une recette de potion magique. Petit à petit, Google va devenir le
N°1 mondial de la recherche en ligne.

Logo de Google 

Difficile de lui résister. Certains moteurs disparaissent.
D'autres se spécialisent. D'autres encore tentent de continuer à exister dans
l'ombre de Google à l'instar du français Exalead ou de l'américain Microsoft Bing.

Dans le futur, on pourra dialoguer en langage naturel avec son
moteur de recherche grâce au Web sémantique.

Aujourd'hui, les moteurs sont devenus des annexes de nos
cerveaux. Il suffit de cliquer pour avoir la réponse à n'importe quelle
question.

Le
moteur de recherche a changé nos vies.