Raphael Gualazzi, l’art du jazz pop’

Noeud emission temporaire pour le nid source 589 par Raphaël Ebenstein samedi 28 janvier 2012
Raphael Gualazzi, l’art du jazz pop’

Il a tout du crooner mais rien des clichés du "tombeur"
à l’italienne. Il rêve de rendre son jazz le plus accessible possible et s’est constitué un très jolie succès d’estime l’année dernière avec le titre "Reality
and Fantaisy
". En 2011, le pianiste italien Raphael Gualazzi a fêté ses
trente ans en grande pompe en finissant deuxième du concours
de l’Eurovision, une place presque historique pour un musicien jazz.

Dans son premier véritable album, Reality and Fantaisy (Sugar/2011),
il tente de ramener le jazz à son caractère
populaire des origines en y ajoutant des touches plus pop et une sacré
personnalité. Musicien éclectique, amateur de fusion entre le vieux style jazz et
les genres plus légers, le natif d’Urbino est la parfaite synthèse entre Paolo
Conte
et Jamie Cullum. Très proche de la voix de Conte, il est aussi l’un des
fer de lance de la scène jazz-pop, popularisée par Jamie Cullum, mais sans ses excentricités
scéniques, ou par Michael Bublé.

Raphael Gualazzi © Sugar

Inspiré par l’école du Stride piano et son grand spécialiste
James P. Johnson, mais
aussi par Fats Wallern, Duke Ellington ou plus récemment par Oscar Peterson,
Raphael Gualazzi compose des mélodies entêtantes. Sa voix, qu’il définit comme
une sorte de lutte intérieure, un "combat entre réalité et imaginaire",
accroche immédiatement : tantôt soul, tantôt blues, alternant mezza voce,
forte ou pianissimo. La session France Info vous propose de découvrir le titre qui
l’a popularisé, notamment grâce à un remix signé par le DJ Gilles Peterson, "Reality
and Fantasy"
, et le morceau joué à l’Eurovison, "Madness of
Love"
.

L'interview à retrouver en intégralité sur notre site est réalisée cette semaine par Julien MochRaphael Gualazzi sera en concert en France le 6 mars prochain
à Courbevoie (Espace Carpeaux) et le 7 mars à Pau (Palais Baumont).

Benjamin Mathieu

Raphael Gualazzi © Sugar