"Summer Love". Eté 1967

The Summer Love ou "L'été de l'amour", c'est en 1967.

C'est à San Francisco, que le mouvement hippie du Flower Power naît et s'étend au reste du monde. 

En France, on écoute Michel Polnareff et son Ame caline. En Angleterre, les Beatles interprètent All you need is love et Procol Harum, A Whiter Shade of Pale. 

Le Festival international de la musique pop de Monterey en Californie, premier du genre, au mois de juin, rassemble plus de 200.000 personnes, les bénéfices sont reversés à des oeuvres de charité. Trois jours, où se succèdent sur la scène, gratuitement, de nombreux artistes comme Janis Joplin, Jimmy Hendrix, Simon & Garfunkel, The Who, The Mamas & Papas ou encore Scott McKenzie (San Francisco).

L'appel au partage et à la propagation des bonnes vibrations se poursuit dans l'écoute de chansons comme celles de The Young Rascals Good Lovin', Groovin, des Doors Light my fire ou de The Kinks avec Waterloo Sunset .