Le radar malpoli, le poids des indécis

La revue de presse par Jean-Christophe Martin mardi 17 avril 2012
Le radar malpoli, le poids des indécis
©

Ca pourrait ressembler à une blague : un radar qui se fait épingler...

La photo est à la Une du Courrier Picard... C'est même le gros titre de l'édition d'Amiens : "le radar qui insultait les automobilistes"... On y voit, sur cette photo, le message d'un de ces radars qu'on appelle des radars pédagogiques.

elui-là a choisi la pédagogie active si on peut dire. Au lieu de prévenir gentiment l'automobiliste qu'il dépasse la limitation de vitesse, ce radar affiche deux petits mots en anglais pour lui dire d'aller se faire voir... en moins poli...

Ce radar installé à Eaucourt dans la Somme est donc bilingue, mais mal élevé, plaisanterie qui n'a pas été du goût de tout le monde précise le Courrier Picard...

La présidentielle : à J moins 5 du premier tour de la présidentielle, les indécis tiennent la vedette dans la presse...

Ils font la Une du Parisien et d'Aujourd'hui en France avec ce titre : "Les indécis peuvent-ils chambouler l'élection ?" Le Parisien rappelle un chiffre : 26 pour cent des électeurs n'ont pas encore choisi le candidat pour qui ils vont voter, une indécision qui pourrait peser sur les résultats. Pour le Parisien, ce sont eux qui détiennent les clés du premier tour.

"La course aux indécis", c'est aussi la Une du Monde qui s'appuie sur les enquêtes "Présidoscopie 2012" de l'institut Ipsos. Un outil d'analyse original qui suit un panel d'électeurs ayant accepté d'être interrogés en continu sur internet sur leur intentions de vote depuis novembre dernier.

Le résultat est impressionnant, puisqu'il apparaît que les changeurs, ceux qui ont changé au moins une fois de candidat depuis novembre dernier, sont 48 pour cent dans cet échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus inscrite sur les listes électorales.

Et puis à l'approche du premier tour, et contrairement aux indécis, le clan Chirac a fait son choix...

"Le clan Chirac penche pour Hollande", c'est le titre du Parisien dans cet article qui ne fera pas plaisir au clan Sarkozy...

A l'exception notable de Bernardette Chirac, engagée aux côtés du président sortant, la famille de l'ancien président soutient ouvertement ou presque le candidat socialiste.

Selon le pointage de Frédéric Gerschel dans le Parisien, Claude Chirac, fille de l'ancien président, et son gendre Frédéric Salat-Baroux, ancien secrétaire général de l'Elysée, ont discrètement envoyé des messages de soutien au camp Hollande.

D'autres conseillers ou ex-conseillers de Jacques Chirac sont allés plus loin dit toujours le Parisien en expédiant des notes techniques à l'équipe Hollande ou même en participant à certains meetings du candidat PS. Même l'historien Jean-Luc Barré, "plume" de Jacques Chirac qui a coécrit avec l'ancien chef de l'Etat les deux tomes de ses mémoires, votera Hollande dès le premier tour.

Selon un ancien conseiller chiraquien cité par le Parisien, "avec Sarkozy, ça a toujours été la guerre, on ne va pas se priver de donner un coup de pouce à son adversaire qui lui a toujours été correct".

Jacques Chirac avait lui-même répété plusieurs fois un fameux "je voterai François Hollande" à l'occasion d'une visite en Corrèze... Aux dernières nouvelles toujours selon le Parisien, même Line Renaud, fidèle amie de la famille Chirac, serait prête à annoncer son soutien au candidat socialiste...

Enfin une conséquence inattendue du réchauffement climatique...

Les montagnards le savent, et les scientifiques s'intéressent de près au phénomène : les Alpes s'effritent. Des pans entiers de la montagne s'écroulent. C'est à lire dans le Figaro. Il y a six mois, plus de 30 000 mètres cubes de roches s'effondraient, redessinant la face ouest des Drus dans le massif du Mont-Blanc.

Un phénomène qui n'est pas isolé, il se reproduit régulièrement depuis les années 80. Les scientifiques sont sûrs d'une seule chose, il y a bien un lien avec la hausse des températures. La fonte de la glace qui sert de ciment à la roche serait l'un des facteurs qui sont à l'oeuvre.

Résultat, même si le Mont-Blanc n'est pas près de s'écrouler, le paysage alpin se modifie année après année et le phénomène est pris très au sérieux, car au flanc de ces montagnes sont accrochées des remontées mécaniques et des télésièges parfois installés à une époque où l'on n'imaginait pas que la montagne pouvait ainsi s'effriter. Des installations placées désormais sous haute surveillance pour tenir compte de ce nouveau risque.

 

La presse à la Une

La presse à la Une du 17/04/12 : avec Bruno Vouters de la Voix du Nord  
 

La presse à la Une du 17/04/12 : avec Bruno Vouters de la Voix du Nord

A la Une de la Voix du Nord et dans un supplément de huit pages : la liste des chefs-d'oeuvre qui vont prendre la direction de la future antenne nordiste du Louvre à Lens. L'inauguration, c'est pour la fin de l'année, ce sera un événément, et la Voix du Nord dévoile une liste impressionante de ces chefs-d'oeuvre qui seront accueillis dans l'écrin du Louvre-Lens. Les explications de Bruno Vouters à la rédaction en chef de la Voix du Nord.