Le microcrédit selon l'ADIE

Noeud emission temporaire pour le nid source 507 par Lucie Montchovi vendredi 8 juin 2012
Le microcrédit selon l'ADIE
©

Après une longue période d'inactivité, Kibuku-Losa Socrate a
la bonne idée: Créer des distributeurs automatiques de produit bio et équitable
dans les hôpitaux. Sans petites économies, ni contact, le francilien décide
donc de monter sa boite. Sans se douter que le parcours du créateur d'entreprise
serait semé d'embûches.

Kibuku-Losa Socrate, créateur des distributeurs BIOSK  

C'est donc l'association pour le droit à l'initiative
économique l'ADIE qui mise sur son projet et lui prête les 8000 euros
nécessaire pour lancer son affaire : acheter les cinq premiers
distributeurs, trouver des locaux, financer son plan comm. Une opportunité que
saisissent de plus en plus de porteurs de projet  qui n'ont pas accès au crédit bancaire.