La déco de vos vacances ¼ : Ile de Ré, île d'Oléron

Noeud emission temporaire pour le nid source 459 par Olivia Ferrandi dimanche 17 juin 2012
La déco de vos vacances ¼ : Ile de Ré, île d'Oléron

Les petites maisons blanches. De plein pied ou avec
un seul étage. Nichées dans des ruelles étroites bordées de roses trémières.
C'est l'image d'Epinal de l'île de Ré, 
on a tous en tête ces anciennes maisons de pêcheurs. Et c'est vrai
qu'elles constituent encore aujourd'hui l'identité de l'île de Ré et de
l'île d'Oléron, même si autour de st Pierre d'Oléron, il y a aussi beaucoup
d'habitat rural, de petites fermes construites en pierres sèches.

Carte des îles de Charente Maritime. © Droits Réservés.

Ces maisons de pêcheurs datent du XVIIIè siècle, elles
étaient blanchies à la chaux, de la chaux parfois teintée de pigments dans des couleurs
douces
(des rouges délavés, des bleus un peu passés, des beiges, des jaunes
doux...). En bas de la maison, une large bande foncée : c'est du
goudron minéral qui servait autrefois à assainir les maisons. Aujourd'hui la
tradition perdure, mais la peinture noire a remplacé ce goudron. Dans les îles,
les volets sont peints en vert, car on utilisait en fait les restes de
peinture des bateaux, de la peinture à l'huile de lin, plus résistante. Et les
bateaux des îles étaient verts, alors que ceux de Noirmoutier étaient
bleus !

Maisons blanches et volets verts, à la Flotte en Ré. © Droits Réservés.


L'influence de la mer
, on la trouve aussi dans les
motifs choisis pour décorer les meubles traditionnels : des coquilles, des
formes arrondies, ornaient la face visible des lits et des vaisseliers.

En
fait, les meubles étaient souvent fabriqués avec plusieurs bois : les plus
beaux (noyer, ormeau...) servaient pour la façade, les plus simples (sapin,
peuplier...) étaient réservés aux cotés, et à l'arrière. Bien souvent ces meubles
étaient en bois brut,  parfois ils
étaient peints au sang de bœuf. Parmi ces meubles, il y a LA table de
vendanges
 : une grande table rectangulaire ou ovale, que toutes les familles
possédaient, et autour de laquelle on se réunissait au moment des vendanges.
(Il y avait des vignes sur ces îles). Une grande table en bois, avec des
chaises paillées. On en trouve encore aujourd'hui, chez les brocanteurs, ou sur les petites annonces du bon coin ! Vous trouverez aussi des lits de coin, des lits plutôt massifs, difficiles à caser dans des intérieurs modernes, désormais...

Les bateaux qui sillonnaient les mers, ont aussi ramené sur
l'île de Ré comme sur l'île d'Oléron, des meubles venus de contrées lointaines.
Souvent des meubles blanchis  dans un
style gustavien, autrement dit en provenance des pays nordiques et notamment de
Suède. On trouve aussi dans les cuisines, des faïences de Delft  (Pays Bas) et de Desvres (Belgique, nord de
la France).

Faïence de Desvres. © Droits Réservés.

Ces maisons, vous pouvez les voir, si vous vous promenez cet
été dans les rues de St Martin de Ré, Ars en Ré, Ste Marie ou dans le quartier
de la Cotinière à St Pierre d'Oléron.

Si l'extérieur est encore fidèle à la tradition,
l'intérieur a parfois beaucoup changé !
Deux pièces principales
autrefois (une salle commune et une grande chambre avec des lits de coin). Des
cloisons rajoutées au XIXè siècle, avec une entrée et un couloir central. De
petites fenêtres à l'avant comme à l'arrière de la maison.

Ce n'est plus du tout cela aujourd'hui ! Les
fenêtres sur cour, ont été agrandies
, transformées en porte-fenêtres, voir
en baies d'atelier pour faire entrer plus de lumière. A l'intérieur, plus de
cloison, plus d'entrée, on a retrouvé la grande pièce initiale, mais avec
plusieurs chambres (souvent à l'étage). Les portes sont à galandage, elles sont
fixées sur des rails pour coulisser.

Lin rayé. © Droits Réservés.

Coté déco, deux styles cohabitent désormais 

Le style des îles tout d'abord, autrement dit, la
tradition remise au goût du jour avec de la peinture mate sur les murs,  avec un camaïeu de gris (plus ou moins
bleuté, plus ou moins vert ...) des dalles de pierre ou d'ardoise au sol, et des
galets utilisés pour le sol des salles de bain, voire dans le bac à douche. Les
rideaux sont en lin rayé, ou en toiles anciennes.  C'est une atmosphère assez douce avec
ces tons de gris, ces lampes en zinc qui évoquent les serres et les jardins et
qui ont été ramenées à l'intérieur.
Des antiquaires du bâtiment  (comme ici) proposent
aussi de récupérer des cheminées, des balcons, retrouvés dans les anciens
hôtels particuliers de la Rochelle notamment, et de les intégrer dans cette
déco : un ancien balcon, devient alors une console. 

Et puis à coté de cette déco
" néo-traditionnelle ", il y en a une beaucoup plus
contemporaine 
! On la trouve principalement dans les anciens chais,
situés dans les cours des maisons. Ces chais ont été transformés en loft
et c'est une déco plus industrielle qui est alors privilégiée : des
couleurs tranchées (gris foncé, noir, rouge, bleu, orange), du béton ciré, des
parements en briques ....et en collecteurs d'huîtres !

Ancien collecteur d'huîtres. © Droits Réservés.

C'est le clin d'œil à
la mer, encore une fois ! Les collecteurs d'huîtres, ce sont ces gros
bâtons en ardoise dont se servaient les ostréiculteurs. Aujourd'hui, ils sont
en plastique. Les bâtons d'ardoise ont été récupérés par les décorateurs, qui
les utilisent pour habiller un mur : on les colle du sol au plafond,
exactement comme les parements en brique. Evidemment sur un seul mur, pour ne
pas surcharger la pièce !Pour en savoir plus sur les collecteurs d'huîtres et les huîtres de Marennes d'Oléron, allez voir par là !

Beaucoup de bois aussi dans cette déco contemporaine,
du bois ....venu du Canada ! Ce sont de grandes lames de bois, très
larges,  récupérées sur les anciens
hangars canadiens. Il y a des traces de peinture rouge, noire ou bleue.

On trouve aussi beaucoup de tissus, de lampes avec de larges
bandes horizontales, évoquant la coque des bateaux. Des numéros, des lettres
sont plaquées au mur pour écrire " atelier "  dans un coin du salon, ou reprendre le nom
d'un ancien bateau
. Là encore, la mer se rappelle au bon souvenir des
habitants,  même dans un style plus
industriel !

Des artistes locaux,
comme Stéphane Darriet de Rumigny,   proposent aussi  de peindre directement un mur, dans un style
très contemporain, dans une cuisine ultra design par exemple.

Peinture de Danièle Belin © Droits Réservés

Enfin, les oiseaux s'imposent dans la déco ! En
sculpture, ou en motifs sur la vaisselle, des motifs inspirés par les toiles de
Danièle Belin 
: des oiseaux très fins, dans des tons de blanc/ beige/
noir, que l'on retrouve un peu partout dans ces deux îles. Un souvenir de
vacances ?
Pourquoi pas ! Sinon, il y a de grandes lampes en bois
naturel : elles sont plutôt massives, avec une large base rectangulaire,
peinte dans des tons de gris. A placer au retour des vacances dans une chambre
ou dans un bureau, pour un petit air de vacances !

Cabanes ostréicoles. © Droits Réservés.

Vous verrez aussi sur ces îles de Charente Maritime, des cabanes
ostréicoles
, très colorées  (île de
Ré et secteur de Marenne d'Oléron) et des carrelets sur pilotis
(principalement entre La Rochelle et Royan, cette fois).  Ils ne sont
pas habités, mais ils  s'achètent sur concession pour 20 ou 30 ans
et leur propriétaire s'en servent surtout l'été pour pêcher les
crevettes (pour
les carrelets). Pas d'électricité à l'intérieur, on mange à la bougie le
soir ! Ces carrelets sont parfois équipés de douche, et de groupe
électrogène, ce qui permet aussi d'y passer quelques nuits...

Carrelets près de Fourras. © Droits Réservés

Voilà un aperçu de cette région, bonnes balades !(si vous aimez les balades à vélo, par ici , si vous voulez d'autres idées de promenade  par là !  )

Avec la complicité de Frédérique Julien-Marcello
(décoratrice en Charente Maritime, portraitdemaison.fr)