Les crimes presque parfaits de Sarret

Georges-Alexandre Sarrejani dit Sarret est un avocat d'affaires respecté à Marseille. A ses heures perdues, il est un escroc, un assassin. "Honnête" père
de famille, il aime les casinos, l'alcool et la gent féminine. Son truc :
les escroqueries à l'assurance-vie.

Ca se passe dans les années 20. Pour mener à bien ses arnaques,
il s'entoure des sœurs et maîtresses Catherine et Philomène Schmidt ainsi que d'autres
complices. Cela coûte la vie à un vieux monsieur malade et très riche puis à un
complice et à sa maîtresse trop gourmands.

Leur dernier plan d'action en 1931 les mène à leurs pertes :
l'idée ? La mort fictive de Catherine (c'est le corps d'une autre
femme qui est enterré). L'assurance-vie touchée, elle part vivre, se cacher à Nice et tombe amoureuse d'un
homme avec qui elle revient vivre à Marseille. Elle est repérée par une de ses
connaissances et dénoncée à la police. Arrestations générales. Les sœurs Schmidt avouent tout pendant que Sarret nie tout. Au
final, elles sont condamnées à 10 ans de prison alors que Sarret va à la
guillotine.