"Tokyo Bar" de T. Williams à la Tempête, "Roméo et Juliette" par la chorégraphe Sasha Waltz à l'Opéra Bastille

Noeud emission temporaire pour le nid source 401 par Claire Baudéan samedi 28 avril 2012
"Tokyo Bar" de T. Williams à la Tempête, "Roméo et Juliette" par la chorégraphe Sasha Waltz à  l'Opéra Bastille
©

Première parisienne hier
soir de Tokyo Bar. La pièce de Tennessee Williams créée à
Montpellier en octobre dernier est à l’affiche du Théâtre de la Tempête
jusqu’au 2 juin avec Christine Boisson. Texte peu
joué de l’auteur d’un Tramway
nommé désir
, Tokyo Bar a été finement adapté par Jean-Marie Besset, directeur du Théâtre des Treize Vents à Montpellier dans une mise en scène de Gilbert
Désveaux. Dans une atmosphère et une scénographie à la Hopper, Christine Boisson
dans un jeu brûlant et félin, incarne Miriam une riche et séduisante américaine qui drague
un barman dans un grand hôtel de Tokyo. La comédienne brille dans son cercle de lumière, tendue sur ses talons aiguilles, virevoltant
dans sa robe sexy ouverte jusqu’à ses reins. Arrive ivre mort, Mark, son mari, joué
à Paris par Alexis Rangheard. dans le rôle halluciné d’un peintre new yorkais
de l’abstraction, en quête jusqu’à la folie d’une inspiration à jamais perdue.

Danse de
survie mais surtout danse de mort, ce texte de Tennessee Williams a été créé en
1969 à Broadway. Tokyo Bar est l'oeuvre manifeste d'un
dramaturge passé de la lumière à l'ombre, de l'adulation à la vindicte,
l'Amérique puritaine des années 50 n’a pas épargné Tennessee Williams, sur la
question de son homosexualité.  La pièce illustre le drame personnel du
dramaturge, noyé dans l’alcool et les médicaments après la disparition de son
compagnon. Tennessee Williams est mort 
seul dans un hôtel minable de New-York, 14 ans après cet opus étrange, le
25 février 1983 il y a presque 30 ans. Tokyo Bar est aussi une œuvre sur la
panique et l’effroi de l’artiste au crépuscule de sa vie,  et sur l’échec de l’amour conjugal.

Tokyo Bar de Tennessee Williams, adapation Jean-Marie Besset mise en scène Gilles Désveaux, au Théâtre de la Tempête à Paris jusqu’au 2 juin 2012.

Roméo et Juliette interprétés par Aurélie Dupont et Hervé Moreau

Roméo et Juliette interprétés par Aurélie Dupont et Hervé Moreau © Bernd Uhlig
Radio France

Roméo et Juliette de
Shakespeare est une œuvre qui a accompagné Hector Berlioz toute sa vie, il
composera sa symphonie en 1839. La chorégraphe berlinoise Sasha Waltz donne une version très émouvante et imagée de ce drame
majeur de la littérature et de la musique avec sur scène, une centaine
d'artistes : danseurs et étoiles, et l'Orchestre et les Chœurs
de l'Opéra sous la direction de Vello Pähn. Sasha Waltz a su conquérir
et séduire les danseurs du ballet de l’Opéra avec un vocabulaire contemporain
fluide et libre : courbes et spirales, portés peu conventionnels dansés
pieds nus. Elle a aussi imaginé le décor, deux plateaux blancs superposés qui
s'ouvrent comme un immense paysage.

Roméo et Juliette sera
repris pour les rôles titres par les étoiles Aurélie Dupont et Hervé Moreau,
les interprètes de la création, Hervé
Moreau qui retrouve la scène de l’opéra après 3 ans d’absence.

 Roméo et
Juliette
le mythe des amants
sacrifiés de Vérone, une chorégraphie de Sasha Waltz  9 représentations du 7 au 20 mai à l'Opéra
Bastille à Paris, avec le ballet, le chœur et l’orchestre de l’Opéra, prix des
places, de 5€ à 140€.

Et puis si vous n’avez pas pu voir ce ballet, sachez que ROMEO ET
JULIETTE SERA DIFFUSÉ EN
DIRECT DANS LES SALLES DE CINÉMA PATHE Live LE MARDI 15 MAI  A
19H30, et à une date ultérieure sur France 3.