Paris-Pékin en camping-car

Noeud emission temporaire pour le nid source 315 par Gérard Feldzer samedi 23 juin 2012
Paris-Pékin en camping-car
©

Jean Todt, habitué des circuits automobiles en inaugurant ce départ, faisait l'éloge de la lenteur et de la prudence en affirmant  que le pilote de formule 1 devait donner l'exemple d'une part, et que les camping-caristes partant pour ce long périple devenaient les ambassadeurs de la conduite paisible. En effet, la priorité est de lutter contre ce fléau des accidents de la route qui provoque dans le monde plus d'un million de morts et 50 millions de blessés par an. 

Interview complète de Jean Todt  
 

Interview complète Jean todt 2'10'' - CIRCULEZ IL Y A LE MONDE A VOIR

36 équipages, essentiellement des couples, vont parcourir plus
de 30 000 kms en traversant douze pays. Gérard Couté, organisateur de cette
expédition et président de la Fédération des campeurs, caravaniers et
camping-caristes, m'explique au départ les 3 ans de préparation nécessaires à cette expédition.

23 jours plus tard et 5 000 kms plus loin, Gérard Couté et sa
tribu caravanière franchissent les portes de l'Asie.

Interview complète de Gérard Couté 
 

Interview complete gerard coute sibérie 22' - CIRCULEZ IL Y A LE MONDE A VOIR

Pour Gérard Couté, ce sont surtout les rackets des gendarmes et douaniers des pays de l'est qui ont été le plus problématique "mais cela fait partie de l'aventure". Et, poursuit-il, il ne faut pas se plaindre : en 1932, les concurrents de la croisière jaune furent pris en otages par
les Seigneurs de guerre dans la vallée de l'Indus. Quant à la logistique,
elle est lourde mais pas insurmontable, et pas autant que la croisière jaune ou les auto-chenilles étaient démontées pour passer les cols... à dos de mules !

Les difficultés d'aujourd'hui sont surtout administratives. On
leur souhaite bon voyage ! Ils vont faire rêver les 15 millions d'utilisateurs
de camping-car en Europe qui s'apprêtent à prendre la route pour les vacances.

Données techniques et statistiques

Vingt mille camping-cars se vendent chaque année en France, le prix du neuf varie de 40 à 150.000 €. Mais on peut commencer par la location. Les camping-cars sont classés en plusieurs catégories :

  • Le profilé : sa carrosserie est construite sur la base d'un châssis standard ou transformé, isolée et aménagée avec une ligne aérodynamique.
  • La capucine : conçue sur la base d'un châssis ou d'un plancher-cabine, sa carrosserie est isolée et aménagée avec un lit au-dessus de la cabine.
  • L'intégral : le plus luxueux de tous. Il est entièrement recarrossé jusqu'à la cabine avant sur la base d'un châssis nu.
  • Le van : c'est un utilitaire léger dont la carrosserie d'origine est conservée (le toit peut être rehaussé) et qui est aménagé avec un mobilier fixe ou amovible.

Le parc de camping-cars est estimé aujourd'hui à 353.000 véhicules, les ventes augmentent chaque années d'environ 5%.

Le profil du camping-cariste est le suivant : la soixantaine, en retraite ou préretraite, n'ayant plus ses enfants. Il a du temps pour prendre le large. Il est plus aisé que la moyenne nationale, et veut être indépendant, vivre et voyager à son rythme et "manger comme à la maison".

Les camping-caristes voyagent principalement en couple (89%). Ils parcourent en moyenne 9.200 kms par an et voyagent neuf semaines par an et privilégient les déplacements en France (93%). Le tour de France est suivi par plus de la moité des camping-caristes !

On compte désormais plus de 4.000 lieux d'étapes en France. Le camping-car est un véhicule automobile de moins de 3,5t qui se conduit avec un permis tourisme (B). Les possesseurs du permis B délivré avant le 20 janvier 1975 peuvent conduire un camping-car d'un PTAC supérieur à 3.5 tonnes. Bien sûr, le véhicule doit être homologué dans cette catégorie. Il est dispensé de vignette automobile et classé en catégorie 2 au péage autoroutier. Il subit un contrôle technique tous les deux ans à partir de la 4e année.