Le cannabis rend-il bête ? La chanson répond

Le cannabis rend-il bête ? La chanson répond
©

"Je cherche une
drogue qui ne fait pas mal"
, chantait Orchestre Rouge, il y a tout juste
trente ans. Et, depuis tout ce temps, on n'a pas beaucoup progressé sur ce
terrain de la recherche. En revanche, les scientifiques connaissent toujours
mieux les effets drogues, et une nouvelle étude est venue apporter quelques
précisions sur le cannabis.

Vous l'avez entendu cette
semaine sur France Info, une équipe de chercheurs néo-zélandais ont publié les
résultats d'une étude qui a duré vingt-cinq ans. Eh bien, le résultat est
clair : entre l'âge de treize ans
et l'âge de trente-huit ans, les individus qui ont fumé continument du cannabis
ont un quotient intellectuel qui a diminué de huit points
.

Autrement dit, le cannabis
rend plus bête.

Est-ce que c'était la
peine d'interviewer autant de fumeurs néo-zélandais ? Il suffisait
d'écouter des chanteurs français, et le
diagnostic était là
.

Les chansons de la chronique d'aujourd'hui

Orchestre Rouge : Je cherche une
drogue qui ne fait pas mal
(1982)

Suprême NTM : Pass pass le oinj (1995)

Matmatah : L'Apologie (1998)

Stupeflip : J'refume du shit (2002)

113 : Demain j'arrête (2010)

Peter Tosh : Bush Doctor (1978)

Tryo : La Main verte (2004)

Boom Sound : J'ai une copine (2000)

Serge Gainsbourg : Negusa Nagast (1982)

Robert Charlebois : Entre deux joints (1973)

Stupeflip : J'fume plus d'shit (2002)

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

Les cinquante épisodes d'Un été,
une chanson
, notre chronique de l'été 2012, sont disponibles
ici.

Les livres qui ont accompagné nos chroniques des étés 2010 et 2011, Ces
chansons qui font l'histoire
et Les chansons qui ont tout changé,
sont l'un
et
l'autre sur le kiosque de Radio-France
et présentent une centaine
d'histoires de chansons historiques, de La Marseillaise à No Woman No
Cry
de Bob Marley, de Ne me quitte pas de Jacques Brel à Tomber
la chemise
de Zebda, de Rock Around the Clock par Bill Haley à Mignonne
allons voir si la rose
...