Christmas vs Noël : le cas "Jingle Bells"

Ces chansons qui font l'histoire - 2012/2013 par Bertrand Dicale lundi 19 décembre 2011

Nous voici dans les
vacances de Noël, que l’on reconnaît entre autres à ces petites chansons que
l’on entend dans les supermarchés et sur les magasins de cadeaux. Et c’est en
ce moment, peut-être, qu’un certain nombre de nos compatriotes regrettent
peut-être de ne pas être américains.

Parce que, disons-le tout
net, si l’on doit vraiment écouter des chansons de Noël à Noël, autant qu’elles
soient riches, variées, intéressantes, drôles – que sais-je – mais surtout pas
trop banales, pas trop rabâchées, pas trop usées. Et c’est ce à quoi nous
allons nous attacher toute la semaine dans cette chronique : explorer tous
les plaisirs de la chanson de Noël. Et les Etats-Unis ont, de ce point de vue, quelques
leçons à nous donner

Les chansons de la chronique d’aujourd’hui : Jingle Bells par Al Green (1964), Jingle Bells par Frank Sinatra (1957), Jingle Bells par Ray Brown avec Marlena
Shaw (1999), Jingle Bells par Nat
King Cole (1956), Jingle Balls par
Korn (1999), Jingle Bells par The
Brian Setzer Orchestra (2002), Jingle
Bells
par The Joker dans l'épisode Christmas with the Joker de la série de dessins animés Batman: The Animated Series (1992), Vive le vent par
Dalida (1960), C’est l’président Truman par
une chorale de la CGT (début des années 50), Vive
le vent
par Florent Marchet (2011).

 

Vous pouvez également
suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

 

Le livre qui accompagnait notre
chronique de cet été, Les chansons
qui ont tout changé
, est sur le kiosque de Radio-France et
en librairie avec sa cinquantaine
d'histoires de chansons historiques, de Ne
me quitte pas
de Jacques Brel à Didi
de Khaled, de Rock Around the Clock
par Bill Haley à Mignonne allons voir si la
rose
...