Dreamcast : un rêve devenu cauchemar

C'est pas du jeu par Jean Zeid samedi 14 juillet 2012

Certes,
ce rêve de joueur fait fort mais après l'échec commercial de sa
dernière console, la Saturn, Sega n'a plus vraiment le choix. Avec la
Dreamcast : c'est marge ou crève. La Grande Faucheuse se nommera Sony.

Daytona
USA
, Shenmue, Virtua Tennis, ChuChu Rocket autant de grands jeux qui
font de la Dreamcast, malgré son échec cuisant, une console encore
séduisante.

Avec
la Dreamcast s'achève donc l'aventure Sega dans le monde des
constructeurs, la société se retira début 2001 pour se consacrer
exclusivement au développement de jeux. La Dreamcast conserve toujours
cette aura de console maudite si avant-gardiste qu'en 2009, une
entreprise américaine se décida même à recommercialiser, de façon limitée,
ce beau chant du cygne.

Intervenants : Patrick Hellio, journaliste jeu vidéo à eurogamer.fr Daniel Ichbiah, auteur de la Saga des jeux vidéo aux éditions Pix'n Love.

Quelques titres majeurs : Shenmue I, Shenmue II, Resident Evil: Code Veronica, The Nomad Soul, Soul Calibur, Power stone 1 et 2, Virtua Fighter, Dead or Alive 2, Crazy taxy