Accueil des réfugiés : les propos de Manuel Valls choquent en Europe

Micro européen par Marie-Christine Vallet samedi 20 février 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 15/11/2018
migrants en Serbie
Migrants traversant la Serbie en janvier 2016 © MaxPPP

Georg BLUME correspondant à Paris du journal allemand "Die Zeit" et Luisa PACE du site d'informations "Valle dei Templi" évoquent la déclaration de Manuel Valls sur les réfugiés. Lors d'une visite à Munich le week-end dernier, il a estimé "qu'on ne pouvait plus accueillir de réfugiés" , ce qui a été commenté toute la semaine par la Presse allemande et européenne.

Cette déclaration de Manuel Valls a créé la surprise en Allemagne ; les journaux n'ont pas compris comment le premier ministre français pouvait critiquer le choix de l'Allemagne d'accueillir des réfugiés, alors qu'il était sur le sol allemand. Selon eux, il aurait dû faire cette déclaration en France.

Pour les Italiens, cette phrase a été ressentie comme une petite querelle entre la France et l'Allemagne, qui n'a donné lieu qu'à quelques chroniques en Italie. Car sur la question des réfugiés, l'Italie a un souci nouveau. Depuis la fermeture des frontières dans les pays des Balkans (Hongrie, Slovénie, Croatie ...), les migrants et réfugiés passent par l'Albanie et gagnent l'Italie. Si bien que le pays risque d'être confronté à un double mouvement d'arrivées : celui habituel de la mer Méditerranée et celui en provenance des Balkans.
Pour les deux invités, il faut maintenant construire des structures car le risque est celui d'un drame humanitaire. Ils répondent aussi à la question sur les risques pour la cohésion européenne.