Micro européen - 2012/2013

Micro européen

le dimanche à 07h20, 14h20, 17h08 et 0h45

Débat hebdomadaire entre 2 journalistes européens pour élargir notre champ de vision sur l’un des sujets de la semaine en France ou en Europe


  • Grèce et Portugal toujours dans la tourmente

    La semaine écoulée a vu des grèves quotidiennes en Grèce, tandis que le Portugal n'est pas tout à fait sorti de la crise politique qui a secoué le gouvernement. Tomais PAPAIOANNU de la TV publique grecque et Ana NAVARRO PEDRO du journal "Visao" décrivent la situation difficile dans chacun des deux pays.

  • Affaire Prism : réactions contrastées en Europe

    La Commission européenne et les ambassades de France, Italie et Grèce ont été espionnées dans le cadre du système Prism de l'Agence américaine NSA. Après ces révélations, la France a été le seul pays à demander de reporter l'ouverture des négociations sur un accord de libre-échange avec les États-Unis. Commentaires de Piotr MOSZYNSKI de RFI et correspondant de "Newsweek Poland" et de Daniele ZAPPALA, du journal italien "Avvenire".

  • Retraites : François Hollande choisit la concertation

    Après la Conférence sociale de la semaine, c'est ce que retiennent les deux invités : Ursula WELTER correspondante à Paris de DeutschlandRadio et David GAUTHIER-VILLARS, du "Wall Street Journal".

  • L'Europe choquée par la fermeture de la télévision grecque

    Après l'arrêt brutal en Grèce des émetteurs de la radio-télévision publique ERT, le gouvernement d'Athènes a reçu beaucoup de protestations. A travers l'UE, l'affaire a marqué les esprits. Tomais PAPAIOANNU, correspondante en France de cette télévision publique dialogue avec Clare BYRNE, journaliste irlandaise à Paris.

  • Les allocations familiales, une spécialité bien française

    C'est ce que constatent les deux journalistes européens : Ana NAVARRO PEDRO, correspondante du journal portugais "Visao" et Stefano MONTEFIORI du quotidien italien "Corriere della Sera". Au Portugal et en Italie, les allocations ne sont pas universelles mais soumises à des conditions de ressources.

  • L'emploi des jeunes au programme de François Hollande et d'Angela Merkel

    Au cours d'une visite d'Angela Merkel à l'Elysée, la France et l'Allemagne ont annoncé une initiative commune pour lutter contre le chômage des jeunes. Le projet sera présenté au Sommet européen du 27 juin à Bruxelles. Ce plan peut-il être un espoir pour les jeunes européens ? Les réponses d'Anne-Christine Heckmann, de la radio allemande ARD, et d'Anna -Maria Merlo-Poli, correspondante du journal italien "Il Manifesto".

  • La lutte contre l'évasion fiscale : l'Europe avance à petits pas

    Mercredi, un Sommet a réuni les 27 dirigeants européens pour bâtir un plan contre la fraude fiscale. Ce Conseil européen a permis d'avancer mais des décisions sont repoussées à la fin de l'année. Cette lutte prendra du temps selon Helena PETAISTO, correspondante de la chaîne finlandaise MTV3 et Jean-Noël CUENOD, de "La Tribune de Genève" et "24H à Lausanne".

  • François Hollande, une année perdue

    C'est le sentiment des deux correspondants européens. Pour Manfred WEBER, du magazine allemand "Focus" et Ariejan KORTEWEG du journal néerlandais "Volkskrant", le président français ne s'est pas attaqué aux réformes nécessaires pour la France. Ils commentent aussi la deuxième conférence de Presse de François Hollande, donnée le 16 mai à l'Elysée.

  • Rome, entre Paris et Berlin ?

    A Paris et à Berlin, on a évité de polémiquer, après la tentative de plusieurs socialistes français d'attaquer Mme Merkel dans un document de leur parti. Les deux invités estiment que cette affaire traduit un malaise au sein du PS. Ecoutez Gero von RANDOW, correspondant du journal allemand "Die Zeit" et Paolo LEVI de l'agence de presse italienne ANSA.

  • En finir avec la rigueur budgétaire ?

    De plus en plus de déclarations appellent à travers l'UE à en finir avec la rigueur. A Bruxelles, le président de la Commission européenne a parlé cette semaine de "limites" à l'austérité, tandis qu'en France le PS prend une position radicale. Débat entre Stefan BRÄNDLE, correspondant économique du "Berliner Zeitung" et Piero PISARRA, de la RAI italienne.

Thèmes Europe