Espions et complots pour les 3-16 ans

Les enfants des livres par Emmanuel Davidenkoff dimanche 10 juin 2012

On commence en douceur avec le tendre et cocasse
Splat Agent secret, un album Nathan de Rob Scotton accessible dès 3 ans. Du
second degré, une belle dramaturgie, des dessins drôles et expressifs. Le chat
Splat enquête pour savoir qui lui vole ses canards en bois pour les lui
rapporter avec le bec en moins. Une entrée tout en douceur dans le monde de
l'espionnage.

A partir de 10 ans pour les bons lecteurs, sinon
11-12 ans, L'énigme de la clé d'or, un roman Flammarion venu d'Angleterre.
C'est le 9e tome de l'excellente série Lady Grace. Côté forme :
le texte est censé reproduire le journal intime d'une Lady Grace Cavendish
ayant vécu à la fin du XVIe siècle. La langue est délicieusement surannée, les
dialogues vifs, les rebondissements incessants. Côté fond ou plutôt toile de
fond : c'est une plongée dans l'Angleterre élizabéthaine – quelques pages,
en fin d'ouvrage, démêlent d'ailleurs utilement le vrai de la fiction. La
traduction est signée Rose-Marie Vassalo.

Pour le même âge et chez le même éditeur, une
série encore :
L'agence Pinkerton. Titre du deuxième opus : Le rituel de l'ogre rouge.
Direction cette fois les Etats-Unis à la fin du XIXe siècle. L'auteur mêle avec
un art consommé du récit le réalisme, le fantastique et les rituels indiens.
Une réussite.

Une collection enfin : Rageot Thriller,
avec trois livraisons en ce début juin pour les 13 ans et plus : Le gang
du serpent d'Hervé Jubert, poursuit la série initiée avec Les voluers de
tête ; Infiltrés de Laurent Queyssi s'intéresse au monde et aux codes des
hackers informatiques ; Blackzone de Philip Le Roy regarde du côté des
mafias. Des héros attachants, des thématiques proches des ados, des références
à leur univers, et surtout trois jolies plumes pour frissonner jusqu'au bout de
la nuit... Une collection à suivre.