"240 millions d'oiseaux ont disparu d'Europe en trente ans" ?

Le vrai du faux par Antoine Krempf jeudi 21 janvier 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 16/10/2018
Ségolène Royal semble sous-estimer malgré elle le nombre d\\\'oiseaux disparus en Europe
Ségolène Royal semble sous-estimer malgré elle le nombre d'oiseaux disparus en Europe © Maxppp

Ségolène Royal sous-estime, malgré elle, le nombre d'oiseaux disparus en Europe. Une simple inversion de chiffre et la ministre de l'Ecologie passe à la trappe quelque 180 millions de disparitions.

La ministre de l'Ecologie semble s'être un peu emmêlée les pinceaux dans les chiffres de disparition d'oiseau en Europe. L'étude auquelle elle se rapporte, publiée par une équipe de six chercheurs tchèques et britanniques, évoquent plutôt 420 millions d'oiseaux disparus en Europe sur les trente dernières années et pas 240 millions... Ce résultat apparaît donc largement sous-estimé par Ségolène Royal.

D'autant que l'étude en question, publiée en 2013 dans le journal scientifique Ecology Letter, ne porte que sur des données de 25 pays européens concernant 144 espèces d'oiseaux. Mais pas n'importe lesquels. Les chercheurs sont partis du constat que, le plus souvent, lorsque l'on évoque les menaces sur la biodiversité, on parle le plus souvent des espèces en voie d'exctinction. Or ce sont les espèces d'oiseau les plus communes qui jouent un rôle déterminant dans la disémination des graînes ou la lutte contre les ravageurs. 

Et ce que montrent les chercheurs, c'est que ce sont ces oiseaux dont la population a tendance à baissé le plus. 90% des 420 millions d'individus disparus appartenaient à des espèces très fréquentes dans nos champs, comme le moineau domestique, l'étourneau ou l'alouette des champs. L'évolution de leur population s'est faite en deux temps : baisse sensible entre 1989 et 1994 et stabilisation entre 1994 et 2009. D'après les chercheurs, cette chute s'explique avant tout par l'intensification de l'agriculture.