USA : ce qui est vrai sur le niveau des impôts

Le vrai du faux mardi 4 décembre 2012
USA : ce qui est vrai sur le niveau des impôts

La pression fiscale américaine est l'une des plus faibles au monde. Dans ce pays, l'ensemble des recettes fiscales représentait 25,1% du PIB en 2011. Cette année-là, dans l'OCDE, il n'y avait que trois pays qui taxaient moins que les Américains, le Chili, la Turquie et le Mexique. En France, la pression fiscale était de 44,2% l'an dernier.
La Maison-Blanche affirme aujourd'hui que les recettes fiscales n'ont jamais été aussi faibles depuis 1950 aux Etats-Unis. La situation économique morose explique aussi le phénomène. Le faible niveau d'imposition n'est pas seul responsable.

Impôts sur le revenu

L'impôt sur le revenu représente 9,2% du Produit intérieur brut.  En France, 7,5% du PIB en 2011.
Sur les taux d'imposition, le plus bas est à 10%. En 1964, il était de 20%.

Riches bien traités  

Le taux d'imposition le plus élevé est de 35%. Les Américains les plus riches sont particulièrement bien traités depuis près de 50 ans. En 1964, le taux marginal pour les plus gros revenus était de 91%. Une super taxe héritée de la grande dépression et de la guerre. Ce taux est ensuite descendu à 70% pendant une grande partie des années 70. Et à partir des années 80, sous Ronald Reagan, les plus fortunés ont vu fondre leurs prélèvements de manière vertigineuse pour toucher un plancher à 28% de taux d'imposition. En France, la tranche supérieure a été fixée par le gouvernement à 45 %. 

Classe moyennes et sociétés

Aux Etats-Unis, un célibataire sans enfant avec le salaire moyen sera imposé à 17%. En France à 13,7%, selon l'OCDE.
Ce chiffre ne prend pas en compte les cotisations sociales, importantes en France, et faibles aux Etats-Unis.
Enfin, ce qui est vrai c'est que taux d'impôt sur les sociétés aux Etats-Unis est l'un des plus élevés de l'OCDE : 35%. En France, il est de 34%. En Allemagne de près de 30%.