Jean-Luc Mélenchon dit-il vrai sur l'espérance de vie des Européens ?

Le vrai du faux mardi 2 octobre 2012
Jean-Luc Mélenchon dit-il vrai sur l'espérance de vie des Européens ?
©

Faux

D'après les dernières statistiques de l'institut Eurostat, qui datent de 2010, dans la catégorie hommes, seul le Luxembourg a vu une baisse (infime) de sa longévité. Au Liechtenstein, on note une stabilité entre 2009 et 2010.
Dans tous les autres pays, l'espérance de vie a atteint en 2010 son meilleur niveau (nous avons scruté les chiffres année par année en remontant jusqu'à l'an 2000).
L'Allemagne, dont parle Jean-Luc Mélenchon, est à 78 ans de longévité en 2010 contre 77,8 en 2009 et 75,1 en l'an 2000.
En France, l'espérance de vie est de 78,3 années, contre 75,3 en 2000. Les Suédois sont les champions de la longévité dans l'Union européenne avec 79,6 années.

L'ex-bloc de l'est se rattrape  

Par ailleurs, un pays comme l'Estonie progresse de cinq années d'espérance de vie en 10 ans. Pour Gilles Pison, directeur de recherche à l'Ined, l'Institut national d'études démographiques, "la hausse est plus forte dans les pays du centre et de l'est, notamment des pays anciennement communistes. Ca vient de ce que leur espérance de vie avait stagné pendant longtemps. Ils avaient accumulé un retard par rapport aux pays d'Europe de l'ouest et du nord. Et donc là, ce n'est qu'un rattrapage de leur retard par rapport aux autres pays". 

Espérance de vie "en bonne santé"

Chez les femmes, où l'espérance de vie est plus grande que chez les hommes, aucun pays ne voit la longévité féminine baisser. Sur la plus haute marche du podium se trouvent les Françaises à égalité avec les Espagnoles (85,3 années).  

On peut se demander si Jean-Luc Mélenchon n'a pas voulu parler de l'espérance de vie "en bonne santé", un autre indicateur qui permet de connaitre le nombre d'années que l'on peut espérer vivre sans être victime d'une maladie invalidante, chronique.
D'après Eurostat, en 2010, chez les hommes, six pays ont vu baisser cet indicateur, dont la France. Un homme en France peut espérer vivre en bonne santé pendant 61,8 années. 53,4 années en Slovénie. En revanche, l'Allemagne n'est pas concernée par la baisse de cet indicateur. Enfin, les Suédois sont une fois de plus les champions de la longévité : 71,7 années en bonne santé.