Des PME organisent un mouvement de contestation des banques

Le journal de l'éco vendredi 9 mars 2012

Face aux difficultés de financement des PME s'organisent

Un mouvement s'organise à partir de l'Alsace lancé par Patricia Koch, la patronne d'une petite entreprise de mécanique MGAD qui emploie 6 personnes à Sentheim. La crise n'ayant pas épargné sa société, elle s'est retrouvée en difficultés financières et n'a pu éviter la faillite que grâce aux prêts de deux clients. Malgré des carnets de commandes pleins. Patricia Koch dénonce aussi les conditions de reprise des entreprises.

Patricia Koch  
 

Patricia Koch

Le Sernam condamné à rembourser 642 millions d'euros

C'est la décision prise aujourd’hui par la Commission européenne qui enquêtait depuis 2008 sur les aides publiques qui ont été versées à cette ancienne filiale de la SNCF qui est en redressement judiciaire depuis fin janvier. Bruxelles juge que les conditions qui avaient été imposées à ce moment n'ont pas été respectées. Et notamment que, au moment de sa privatisation au profit du fonds d'investissement Butler Capital, l'entreprise avait touché 100 millions d'aides supplémentaires. Ce qui a eu pour effet de fausser la concurrence. Ce qui n'a pas empêché le groupe Géodis de se porter candidat à la reprise du Sernam mais à condition de ne pas avoir à rembourser des aides jugées illégales. Le projet de Géodis prévoit de reprendre 850 des 1600 salariés.

 

Le dernier fabricant français de batteries continue 

Il s'agit de la société Steco Power situé dans le Loiret. En redressement judiciaire depuis neuf mois, le tribunal a accepté le plan de continuation qui prévoit l'injection de deux millions d'euros. Mais la production va diminuer d'un tiers. Les difficultés de Steco Power s'expliquent par la concurrence des producteurs des pays de l'Est mais aussi la perte d'un contrat avec PSA.

 

La justice suspend la fermeture d'une usine de Lafarge

il s'agit de l'usine de ciment de Frangey dans l'Yonne. Le tribunal a annulé le plan de restructuration qui était contesté par les représentants du personnel. Mais il a admis que le motif économique avancé par Lafarge pour fermer le site était justifié. L'usine emploie 74 personnes. Lafarge va reprendre les négociations pour reclasser les salariés et reconvertir ce bassin d'emplois.

 

Le Japonais Toray va bien s'implanter à Lacq dans les Pyrénées Atlantiques

 Le groupe chimique va investir 130 millions d'euros dans une nouvelle usine qui créera à terme 80 emplois. Elle sera implantée sur un terrain que Toray compte racheter à Total qui doit arrêter sa production de gaz fin 2013. En décembre dernier le journal Le Figaro avait annoncé que Toray investirait 500 millions et créerait 2 500 emplois sur le site.

 

Le salon mondial de l'horlogerie a
ouvert ses portes à Bâle sur fond de ralentissement attendu de la croissance
des ventes

 2011 avait battu des records en
dépit de la force du franc suisse par rapport aux autres devises. Le secteur
est tiré par la très forte demande en provenance d'Asie. Mais les fabricants vont devoir
réorganiser leur production depuis que Swatch qui fabriquait des mouvements
pour toutes les marques a décidé de ne plus produire que pour les marques de
son groupe

A Genève pour France Info Laurent
Mossu ...

 

EDF à l'amende en Grande Bretagne

 L'électricien
est condamné à verser cinq millions 300 000 euros aux plus vulnérables de ses
clients britanniques. Une condamnation imposée par l'office de régulation qui
après enquête a constaté que EDF Energy avait eu des pratiques opaques en ce
qui concerne les contrats signés par les clients. Le groupe a évité une
condamnation beaucoup plus lourde en reconnaissant les faits. Une organisation
de consommateurs britanniques classe EDF comme le plus mauvais des six grands
fournisseurs d'énergie du Royaume Uni.

* pour joindre Patricia Koch [email protected]