Fleur Pellerin se lâche sur Twitter

France Info numérique par Thomas Rozec lundi 15 février 2016
écoute bientôt disponible
Elle a notamment utilisé cette citation de Shakespeare
Elle a notamment utilisé cette citation de Shakespeare © Capture d'écran Twitter

Écartée du gouvernement la semaine passée, l'ex ministre de la Culture distille des petits messages remplis de sous-entendus à ses abonnés sur le réseau social.

 Si la communication très verrouillée - la plupart du temps - du personnel politique sur les réseaux sociaux n'a rien de très passionnant, force est de constater que lorsque l'un d'entre eux quitte ses fonctions, les choses deviennent un peu plus amusantes. Illustration avec ce qu'il se passe depuis quelques jours sur le compte Twitter de Fleur Pellerin, libérée visiblement après son renvoi surprise du gouvernement la semaine passée, au profit d'Audrey Azoulay.

Délivrée de la retenue nécessaire à son ancienne fonction, l'ex ministre abreuve ses followers de petits messages à peine codés, à base de citations, de chansons, ou encore, tant qu'à faire, de blagues, comme celle-ci, répondant à la rumeur qui veut qu'elle ait fondu en larmes et manqué de s'évanouir à l'annonce de son éviction  :

Elle a aussi adressé un petit tacle à nos confrères du Grand Journal, et like avec constance la plupart des articles décrivant son renvoi de la rue de Valois comme particulièrement inélégant. Elle, évidemment, se défend de tout message caché. On va faire comme si on la croyait.

Dans France Info Numérique (et le 17-20 Numérique) nous avons également évoqué le succès de Periscope suite à l'affaire Aurier; Kanye West dans la gêne (à plusieurs titres); Martin Shkreli qui refait des siennes (et, non, nous ne sommes pas persuadés qu'il se soit vraiment fait arnaquer de 15 millions de dollars); le bug de l'an 70; le deuxième Titanic et le merveilleux clip viral du Saturday Night Live à propos de Beyoncé :

"The Day Beyoncé Turned Black"

When Beyoncé dropped Formation, the internet lost its collective mind — some more than others.

Posté par Saturday Night Live sur dimanche 14 février 2016