Quand les communes se tournent vers les sites de petites annonces pour dénicher un médecin

Le 17 / 20 numérique par Jean Zeid lundi 1 décembre 2014
écoute bientôt disponible
Charôst

Trouver un médecin généraliste : un casse-tête pour certaines communes qui n’hésitent plus à passer par des sites de petites annonces comme Le Bon Coin.

Sainte-Anne-sur-Brivet près de Saint Nazaire, Saint-Saturnin dans la Sarthe ou encore Charôst près de Bourges, toutes ces communes ont deux points communs : elles sont en quête d'un médecin généraliste et elles utilisent pour cela le site du boncoin.fr. A Charôst  par exemple, le seul médecin généraliste de cette charmante ville de 1.000 habitants va prendre sa retraite à la fin de l’année. Et pour trouver son successeur, la commune a mis en ligne une annonce intitulée : « Urgent, Chârost, recherche médecin généraliste. » Pourquoi une telle annonce ? Jean Balon, le maire de Chârost.

LE 17/20 NUMERIQUE 01.12.2014 Jean Balon, le maire de Chârost

Une telle annonce, c’est surtout une manière de faire parler de la commune dans les médias. Dans les faits malheureusement, c’est plus compliqué d’attirer de jeunes médecins généralistes dans ces zones de désertification médicale. A tel point que le maire de Chârost pense même recruter à l’étranger.

LE 17/20 NUMERIQUE 01.12.2014 Jean Balon, le maire de Chârost 2

Le canton de Chârost va passer de sept médecins à quatre en mars prochain, et ce n’est pas le seul en France dans ce cas.