Motos et champions de légende

La pratique du deux roues par Serge Martin dimanche 10 juin 2012

C'est ainsi que les Coupes
Moto Légende qui se sont tenues fin mai sur le circuit mythique de Dijon-Prenois
ont attiré pas moins de 28000 spectateurs. Il faut dire que pour la 20eme édition
de cette manifestation, considérée comme le plus grand rassemblement de motos
de collection en Europe, les organisateurs n'avaient pas lésiné sur les
animations, les attractions et les démonstrations.

Publié
Autre

Pilote et moto... d'époque...(@S.Martin) 

Pas moins de 1.000 motos du
siècle dernier sont ainsi venues chauffer l'asphalte du circuit de
Dijon-Prenois sans compter tous les modèles exposés. Parmi ces vieilles dames,
dont la plus ancienne datait de 1904, des Peugeot 350 et 500, des Magnat-Debon
de 1919, des Terrot de 1914, des Koehler-Escoffier des années 20, mais aussi
des Monet-Goyon, des Harley Davidson de 1918, des Indian de 1916 jusqu'à une
Velocette 350 de 1928... Sans oublier bien sûr toutes les autres marques, comme
ces Kawasaki 500 et  750 qui ont fait la
renommée de la marque, ces MV Agusta, ces Norton 500 Max ou encore ces
side-cars BMW.

Publié
Autre

Une Harley Davidson de 1920 (@S.Martin) 

Beaucoup de vieilles dames
respectables donc mais aussi des champions. Le commissaire général de ces
coupes, Nicolas Batifoulier, a en effet réussi la performance de faire venir
pas moins de treize champions du monde pour assurer le spectacle. Parmi eux
Steve Baker, Phil Read, Jim Redman, l'exubérant Carlos Lavado, mais aussi des
Français, Christian Sarron ou Alain Michel en side-car, enfin, le plus titré de
tous et incontestablement le plus célèbre, l'italien Giacomo Agostini et ses 15
titres mondiaux en 350 et 500 glanés de 1966 à 1975, 13 sur MV Agusta et 2 sur
Yamaha.

Publié
Autre

Giacomo Agostini, le champion du monde le plus titré (@Georges Goujon) 

Difficile enfin de décrire
l'affluence sur les stands, au sein des clubs présents dans l'enceinte sans
oublier bien entendu tous les vendeurs de pièces détachées pour ces vieilles
motos qui méritent toujours autant d'attention. Et pour ne pas rater le
rendez-vous de l'année prochaine, notez déjà dans votre agenda les dates des 25
et 26 mai.

Publié
Autre

Des stands qui valent le détour et le coup d'oeil (@S.Martin)

Deux références encore
pour les amateurs de belles anglaises d'hier et d'aujourd'hui, de Triumph à
Norton en passant par BSA, avec le dernier numéro de Génération Moto
actuellement dans les kiosques mais aussi le n°5 des dossiers de Motomag
intitulé "Motos Anglaises".