Le casse tête des permis motos et scooters

La pratique du deux roues par Serge Martin dimanche 22 avril 2012
Le casse tête des permis motos et scooters
©

Tout
commence à l’école par l’ASSR, l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière de
niveau 1. Celle-ci est indispensable pour qu’un adolescent puisse passer le
BSR, autrement dit le Brevet de Sécurité Routière, qui va lui permettre de
conduire un cyclomoteur d’une cylindrée inférieure à 50 cm3, ceci dès l’âge de
14 ans. L’ASSR 2 sera, elle, exigée pour passer par la suite le permis auto ou
moto.

Dès l'âge de 14 ans, le BSR en poche, s'ouvre l'ère des 49,9 cm3 (@ Yamaha)

Venons-en
au permis moto, celui qui ouvre les portes de la conduite d’un scooter ou d’une
moto d’une cylindrée supérieure à 50 cm 3. En fait il existe deux permis. Le
permis A permettant d’accéder à toutes les cylindrées, avec toutefois une
restriction que l’on verra dans un instant, et le permis A1.



Communément appelé le permis 125, le permis A1, accessible dès l’âge de 16 ans
donne donc accès à la conduite de motocyclettes dites légères, celles dont la
cylindrée n’excède donc pas les 125 cm3.

Le permis A1, le permis A et le permis B avec formation donnent accès aus 125cm3 (@ Serge Martin)

Passons
au permis A, celui de toutes les cylindrées et qui se décline donc, aujourd’hui
encore, en deux versions. Passé entre 18 et 21 ans il faut en effet se contenter
d’un permis A restrictif, autrement dit d’un permis permettant de conduire des
motos d’une cylindrée supérieure à 125cm3 mais ne dépassant pas les 34cv, pour
être plus précis, des motos dont la cylindrée n’excédera pas les 300/350cm3 en
fonction du modèle.

C’est
seulement après 2 ans de ce permis restrictif, de permis AR, ou bien alors à 21
ans révolus, que s’ouvrira le permis A dans son intégralité.

Le permis A, après 21 ans, offre l'accès aux grosses cylindrées (@ Suzuki)

Reste
enfin le cas des détenteurs du permis auto, du permis B. Entre 1996 et 2010
tous les possesseurs d’un permis B de plus de 2 ans pouvaient prétendre à la
conduite d’un deux-roues de 125 cm3, moto ou scooter, sans aucune formation
préalable. Depuis le 1er janvier 2011, les choses ont bien changé.
Les détenteurs du permis auto doivent désormais suivre une formation de 7
heures pour pouvoir prétendre à cette équivalence ou bien à la conduite d’un
tricycle, sauf s’ils peuvent prouver qu’ils ont déjà conduit, à un moment,
une 125 cm3 durant les 5 dernières années.

Des
notions qui pourraient encore changer l’année prochaine avec l’arrivée d’un
nouveau permis (plastifié) et l’apparition d’une nouvelle catégorie A2…