Comment s’habiller pour le tout-terrain

La pratique du deux roues par Serge Martin dimanche 29 avril 2012
Comment s’habiller pour le tout-terrain
©

Que ce soit en randonnée
(sur les chemins autorisés) ou bien alors d’une manière plus sportive, en
enduro ou en moto-cross, voire en trial, il est indispensable de porter des vêtements
adaptés protégeant non seulement la tête, les mains et les pieds mais aussi le
buste, les membres inférieurs et supérieurs. Aux chutes fréquentes dans cette
activité, encore plus si elle est menée de façon sportive, s’ajoutent en effet
les projections de pierres, les retours de branches sur les chemins voire
encore le fait que la moto puisse retomber sur son pilote en cas de sortie de
route.

 

Le casque offroad Scorpion VX-15, l'un des meilleurs rapport qualité-prix (@ S.Martin) 

Commençons par le casque. A
la différence des modèles de ville ou de route, le casque tout-terrain se
caractérise par une visière et une mentonnière proéminentes. Une fois enfilé, il
ne doit absolument pas bouger sur la tête et être suffisamment léger pour
épargner les cervicales. Le VX-15 de la marque Scorpion avec ses
fonctionnalités et ses 1350 gr, vendu à partir de 129€ remplit pleinement ce
contrat. Ensuite il y a les lunettes ou plus exactement le masque qui vient se
glisser dans l’ouverture faciale du casque. Comme pour le ski, le choix d’un
masque suffisamment ventilé pour éviter la buée est plus que recommandé.    

 

Les bottes Sidi CrossFire conçues pour le cross ou l'enduro (@ Royal Moto France) 

Autre équipement à privilégier,
les bottes. Pas question de transiger pour un mode de chaussures similaires ou
de lésiner sur le prix, pour le tout-terrain, quelque soit sa forme, il est
indispensable de faire le choix d’une paire de bottes d’enduro ou de cross,
montantes, articulées et munies de semelles  adaptées. Là encore, pour les avoir testées,
je puis vous assurer que les Crossfire de chez Sidi, mises en avant par la
presse spécialisée, offrent tous les gages de qualité auxquels il faut ajouter
leur longévité.

 

Pas besoin de s’attarder sur
les gants, indispensables eux-aussi. Il en existe de toutes sortes et toutes
les couleurs, en cuir, en tissus avec parties renforcées, en néoprène pour la
pluie ou la boue… Il faut juste prendre garde à ce qu’ils protègent bien la
paume des mains en cas de chute mais aussi le dessus pour les branches ou les
ronces.

 

Le gilet de protection, indispensable pour le tout-terrain (@ S.Martin)

On en vient aux autres
protections. Le port d’un pare pierre ou mieux encore d’un gilet muni de  protections pour le torse, le dos et les
coudes est impératif tout comme celui de genouillères. Le rôle de ces
genouillères, que l’on peut encore appeler orthèses si elles sont plus
sophistiquées, consiste à se protéger des projections, de limiter la casse en
cas de chute mais aussi de tenir la moto avec les genoux en évitant que ceux-ci
deviennent tout bleus après plusieurs heures de conduite.

 

L'ensemble IXS Eagle adapté à la randonnée verte (@ IXS)

Pour le reste de la tenue,
veste, pantalon, ce n’est pas là non plus le choix qui manque, tout dépend de l’activité
pratiquée. La pluparts des équipementiers, IXS, Bering, Ixon… proposent ainsi
des ensembles, veste-pantalon, parfaitement adaptés à l’aventure verte… Pour la
conduite sportive, privilégiez des vêtements suffisamment résistants, aérés
pour l’été et plein de poches pour la randonnée.

 

Pour plus de détails je
vous recommande le Hors-série de Moto Verte publié par les Editions Larivière, "Guide
Vert 2012".

 Casques Scorpion : www.scorpionsports.eu

 Bottes Sidi : www.uvson.com