Impôts : le PCF veut une remise à plat "d'urgence"

L'invité de 8h15 lundi 28 octobre 2013
Impôts : le PCF veut une remise à plat "d'urgence"
©

La mobilisation contre l'écotaxe en Bretagne, Pierre Laurent ne la voit pas comme "une révolte contre les
impôts" mais comme "une révolte contre l'injustice, contre le fait qu'il y a des gens
qui continuent d'accumuler beaucoup d'argent et puis pendant ce temps-là il y a
beaucoup de gens qui souffrent dans l'agriculture, dans l'industrie
agroalimentaire. Et il y a une exaspération devant cette situation."

Le secrétaire national du PCF estime donc qu'il faut "remettre à plat tout le dossier fiscal. Et il faut passer au
débat sur la réforme fiscale qui avait été promise. On ne peut pas rester dans
une situation d'une telle injustice. Et le débat n'est pas clos puisque nous n'avons pas adopté le budget."

Les parlementaires doivent cesser de "se faire clouer le bec"

Et Pierre Laurent semble croire qu'il est possible que le gouvernement change ainsi complètement son fusil d'épaule, en plein débat budgétaire. En tout cas, "il faut l'obliger à ça", répond-il à Jean Leymarie. Et il compte pour cela sur "les gens qui manifestent dans le pays"  et sur "les parlementaires de la majorité qui doivent cesser de se faire clouer le bec".

Municipales :"Je veux un Front de gauche de la main tendue"

Le secrétaire national du PCF a aussi commenté la constitution des listes avec le PS ou sans pour les prochaines municipales. "La situation n'est pas la même partout", "il faut construire une alternative" a expliqué Pierre Laurent avant d'expliquer qu'il voulait un "Front de gauche de la main tendue" : "Vous voulez une autre politique de gauche et pas la
politique du gouvernement, travaillons ensemble."