Anne Hidalgo souhaite la PMA dans la loi "très vite"

L'invité de 8h15 vendredi 11 janvier 2013
Anne Hidalgo souhaite la PMA dans la loi "très vite"
©

"Je comprends que cela suscite des interrogations. Ce
sont de grandes évolutions de notre société qui sont en jeu. Ce que n'accepte
pas c'est la caricature du débat, le fait qu'on dérive parfois sur l'homophobie"
.
Et Anne Hidalgo insiste : "Tous les arguments sont recevables. Mais à un
moment donné, c'est la loi de la République qui décide."

 Et comme un message adressé à l'église catholique mobilisée
contre le mariage pour tous, elle rappelle l'importance de la laïcité qui
"garantit la liberté de penser de chacun, la liberté d'opinion. Mais la loi
de la République est faite par les députés représentant la République."

La PMA absente de la loi sur le mariage pour tous: "C'est dommage"

Anne Hidalgo qui semble faire bien attention à ne pas polémiquer avec le gouvernement sur cette question, et qui ne veut pas "s'immiscer" dans le travail des parlemantaires ne cache pas qu'elle regrette que le groupe socialiste ait retiré son amendement sur la procréation médicale assistée du projet de loi du mariage pour tous : "Je suis très favorable à ce que la PMA soit instaurée. C'est l'égalité des droits jusqu'au bout. Ne pas faire la PMA c'est faire une discrimination supplémentaire notamment à l'égard des femmes ou des couples de femmes."

Et elle insiste pour que la procréation médicale assistée soit adoptée "très vite" : "Si c'est dans une loi sur la famille dont acte. Mais qu'on ne perde pas de temps...Je trouverais totalement choquant qu'on ne puisse pas aller jusqu'à l'approbation de ce principe..."