Le Roux (PS) : "La déchéance pour tous les terroristes me semble être une possibilité"

L'interview politique par Jean-François Achilli mardi 5 janvier 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 30/09/2018
Le mardi 05 janvier 2016

Invité de France Info ce mardi, Bruno Le Roux, président du groupe PS à l'Assemblée nationale a estimé que le débat sur la déchéance de nationalité pouvait porter sur "tous les terroristes".

Le débat portant sur la déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français condamnés pour terrorisme continue d'agiter la majorité présidentielle, à la recherche d'un compromis. Ce texte, pour le moment, concerne les binationaux devenus Français. Mais la question d'une extension doit être débattue pour Bruno Le Roux, le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, invité de France Info mardi. 

"Il faut explorer cette question et je souhaite que l'on ne fasse pas de différence entre les terroristes, dans le respect des traités que la France a signés"

"Dans le respect des conventions et des traités"

"C'est ce que pense ceux qui nous écoutent, ils disent mais pourquoi ferait-on une différence entre celui qui a deux nationalités et celui qui n'en a qu'une, quand il a attaqué notre pays"  a ajouté Bruno Le Roux. 
Quel périmètre choisir pour le débat, qu'en est-il du statut d'apatride ? "Le statut d'apatride existe depuis 1954" a rappelé le député de la Seine-Saint-Denis, "ainsi que des conventions qui ont été signées par la France, c'est bien pour cela que je dis qu'il ne doit y avoir aucune réponse de la France, contraire aux conventions internationales".

"La terre des droits de l'Homme est celle qui sait se défendre contre les actes de terrorisme et il ne s'agit que d'actes de terrorisme"  

Le patron des députés PS a aussi souhaité "un texte qui doit rassembler très largement".

"Il rassemble déjà très largement les Français, je souhaite qu'il rassemble très largement les forces politiques. Donc, je tente de trouver les éléments qui permettent d'aller vers un rassemblement plus large"

"La question d'une déchéance pour tous les terroristes me semble être une possibilité" a conclu Bruno Le Roux.