Jean-Claude Bourrelier (Bricorama) : "La consommation devrait être davantage taxée"

L'interview éco par Emmanuel Cugny lundi 1 février 2016
écoute bientôt disponible
Le lundi 01 février 2016

Le PDG-fondateur de l’enseigne de bricolage Bricorama, Jean-Claude Bourrelier, estime qu’ "un commerçant qui n’est pas optimiste n’ouvre pas boutique. A partir du moment où vous vous lancez dans l’entrepreneuriat, il faut optimiser, sinon il n’y a pas d’avenir."

Invité de France Info, le pdg-fondateur de l’enseigne de bricolage Bricorama, Jean-Claude Bourrelier, a estimé qu'"un commerçant qui n’est pas optimiste n’ouvre pas boutique. A partir du moment où vous vous lancez dans l’entrepreneuriat, il faut optimiser, sinon il n’y a pas d’avenir".

Concernant le coût du travail, Jean-Claude Bourrelier appelle à "une évolution dans la répartition de la valeur produite". "Il n’y a pas de charges patronales mais que des charges salariales, qui pèsent sur le travail (…). La consommation devrait être davantage taxée et les charges sur le travail allégées"

Jean-Claude Bourrelier est également revenu sur l’offre publique d’achat amicale de 250 millions d’euros qu’il a lancée en septembre 2015 sur l’enseigne MrBricolage : "J’espère que cette OPA amicale va aboutir en 2016 ou 2017. Nous garderons les deux enseignes car chacune a sa force".