Nick Leeder : "Google supprime les vidéos illégales"

L'interview éco par Jean Leymarie mardi 13 janvier 2015
écouter l’émission disponible jusqu'au 08/10/2017
Le mardi 13 janvier 2015

Le gouvernement veut renforcer le contrôle d'internet, après les attentats de la semaine dernière. Nick Leeder, directeur général de Google en France, s'y prépare : "Si la loi change, nous appliquerons les changements". Le week-end dernier, le groupe américain a déjà supprimé plusieurs vidéos sur Youtube.

Les réseaux sociaux, et plus largement le web et ce que l'on y trouve, sont dans le viseur du gouvernement français. C'est ce qu'a confirmé ce mardi Manuel Valls lors de son discours à l'Assemblée nationale, même si le Premier ministre assure ne pas vouloir aller contre "le droit et les valeurs" en restreignant les libertés publiques. Mais la radicalisation en ligne inquiète, ce n'est pas nouveau. Invité de France Info, le directeur général de Google France Nick Leeder réagit à ces inquiétudes.

D'abord, il précise, en parlant des attentats de la semaine dernière : "On a vécu ça comme tout le monde". Le dirigeant assure avoir voulu aider Charlie Hebdo dès le début, notamment en lui allouant via le fonds Google une somme de 250.000 euros. Mais Google assure également avoir mis en place un "dispositif" pour aider les pouvoirs publics dans leur lutte contre le terrorisme. Sur sa plateforme de vidéos Youtube, le géant américain a "répondu à quelques demandes" de suppression de contenus "le plus rapidement possible".

"On voit que le débat commence en France", ajoute Nick Leeder, à propos de la liberté d'expression. "Il faut trouver le bon équilibre entre la surveillance des gens et la liberté d'expression", conclut-il.