"Dungeon of the Endless" : coup de cœur au long cours

Jeux vidéo par Jean Zeid dimanche 27 mars 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 21/12/2018
Dungeon

En quelques courtes années, le studio parisien Amplitudes aligne les jolies perles. Son petit dernier, "Dungeon of the Endless", débarque sur Xbox One après les PC et tablettes. Un coup de cœur.

Tout démarre dans les étoiles

Une bataille spatiale autour de la planète Auriga, berceau de la brume, substance la plus convoitée de l'univers. Sauf que le duel tourne court. Défait, votre navette se crashe profondément sous la surface. Pour sortir sain et sauf du complexe où vous vous trouvez désormais, il faudra remonter pas à pas 12 étages de monstres et d’obscurité. Sur vos épaules, votre unique source d'énergie, celle de votre vaisseau, indispensable pour prendre la fuite.

Contre les extraterrestres, vos héros ont des armes plus ou moins efficaces selon les personnages recrutés au fil de l’ascension, face au brouillard, des lumières en quantité limité à installer si possible dans chaque pièce. Car si ce n’est pas le cas, le taux de monstres a tendance à augmenter drastiquement. Le tout avec une patte graphique pixelisée à l'ancienne et très soignée.
Bienvenue dans Dungeon of The Endless à jouer sur sur windows, mac, iPad et depuis quelques jours Xbox One.

Dungeon of The Endless, une pépite produite en France

Dungeon of The Endless qui, comme son nom ne l’indique pas, est une pépite produite en France, par Amplitudes Studios. Né à Paris en 2011, le studio peut s'enorgueillir de jolis succès public et critique : Endless Space, Endless Legend et maintenant Dungeon of The Endless.

Il faut dire que l’une des marques de fabrique d’Amplitudes Studio est la stratégie. La bonne stratégie.
Dungeon of the Endless est ainsi un bijou de jeu de réflexion et de survie où le combat ne suffit pas : construire, innover, se sustenter et surtout, ne pas se fier aux deux seuls modes de difficulté proposés : "facile" ou "trop facile". Rien n’est vraiment simple dans Dungeon of the Endless qui a parfois tendance à se muer en Fort Alamo.

Difficile certes, mais tellement prenant.
Dungeon Of The Endless est un coup de cœur qui, comme son studio, ne cesse de grandir mois après mois.

Appréciation : 15/20

Le vendredi 25 mars 2016