Cultiver la "Grande Aunée" et jardiner avec le calendrier lunaire

Jardin par Claude Bureaux samedi 6 février 2016
Le calendrier lunaire
Jardiner en suivant le calendrier lunaire © Rustica

Notre maitre jardinier Claude Bureaux se penche sur la culture de la "Grande Aunée", cousine des Immortelles, et nous recommande le calendrier lunaire pour réussir semis et récoltes au jardin...

 Jacques qui m’écrit de Saint-Maur-des-Fossés en Ile de France a récemment vu dans un jardin botanique, une très belle plante étiquetée Aunée…
Il me demande dans quelles conditions est-il possible de la cultiver chez soi ?

La Grande Aunée appelée aussi Inule ou Inula est une imposante plante cousine des Immortelles et des Asters

Grande Aunée
© Philippe Dufour

C’est une plante cultivée depuis fort longtemps dans les jardins pour ses vertus médicinales mais aussi pour son aspect décoratif assez spectaculaire.
On peut en trouver à l’état sauvage ou échappée des jardins aux bords des routes, près des  habitations ou dans les friches humides. Elle s’est largement naturalisée dans tout le sud-ouest de l’Europe.

Avec ses grandes feuilles d’un beau vert soutenu, et ses fleurs jaunes qui fleurissent en juillet/août dans votre région, cette vivace rustique peut atteindre 2 mètres de haut, en formant de larges touffes qu’il faut parfois soutenir par quelques tuteurs.
Vous pouvez vous procurer de jeunes plants en godets chez les pépiniéristes spécialistes  des plantes vivaces ou aromatiques ou dans les fêtes des plantes d’automne ou de printemps.

La Grande Aunée est facile de culture et n’a pas d’exigences particulières

Elle aime les terres riches, le fumier, le compost familial et les engrais azotés.
Sachez que cette plante est utilisée dans la pharmacopée traditionnelle pour soigner les affections respiratoires et dermatologiques. On en trouve facilement des extraits chez les herboristes et les magasins bios.
Il paraitrait que les racines de grande aunée ont été utilisées par les moines-jardiniers comme plante comestible et condimentaire. Je n’en ai jamais goûté ! Mais attention, qui dit comestible ne dit pas forcément délicieux.

Le calendrier lunaire, un bon outil

De nombreux auditeurs m’ont interrogé sur l’intérêt du calendrier lunaire.
Sachez que le calendrier lunaire est un bon outil. Il nous prescrit de bonnes pratiques de jardinage au naturel tout en respectant l’environnement et les périodes favorables pour les travaux du jardin.

Certains jardiniers ne jurent que par le calendrier, d’autre ne veulent pas en entendre parler, préférant les calendriers horticoles régionaux.
Actuellement vous pouvez vous procurer chez votre marchand de journaux habituel le numéro spécial Lune de Rustica Hebdo. Chaque année, ce numéro spécial est le numéro 1 des ventes de la presse jardin.
Du semis à la récolte, de bonnes dates pour réussir avec la Lune en 2016.
Avec un maxi-poster que vous pourrez afficher dans votre cabane de jardin…