Robert Djellal, itinéraire d'un gosse d'Algérie sur les traces de son père

Itinéraires par Hind Meddeb dimanche 1 janvier 2012

Mot de l'éditeur

Le Majestueux, c'est le surnom donné en Indochine par ses camarades
de l'armée française au père de Robert Djellal.

Les pages sur cette
guerre si méconnue (1947-1954), sur les tortures subies par les soldats
français prisonniers des vietnamiens sont parmi les plus fortes de ce
témoignage très émouvant où un fils cherche à retrouver la voix d'un
père qui dissimulait ses blessures derrière une pudeur farouche.

Trois
récits se croisent, s'entrechoquent et se répondent.

L'histoire du père
qui connut aussi les prisons en Algérie pour avoir refusé de devenir le
féal d'un régime dictatorial, celle du fils qui, envers et contre tous,
deviendra un pur produit de la "méritocratie républicaine" et, enfin,
un voyage en Algérie où Robert Djellal essaie de déchiffrer de quel
désert il vient.


Le cherche midi éditeur

"Le Majestueux" de Robert Djellal © Le cherche midi éditeur