La "no gluten attitude"

Info santé mardi 27 novembre 2012
La "no gluten attitude"

La "no gluten attitude" vient des Etats-Unis où des célébrités, avec le support  de la télévision, ont vanté les supposés bienfaits pour la santé du
régime sans gluten.

Le gluten est une protéine présente dans la plupart des
céréales : le blé, le seigle, l'orge, l'avoine et quelques autres encore.
Donc adopter la "no gluten attitude", c'est dire adieu aux pains, aux
pâtes, aux pizzas, à tous les produits de boulangerie, mais aussi aux sauces et
aux plats préparés, car le gluten est utilisé pour donner du liant et du
moelleux.

L'intolérance au gluten ne peut être prouvée que par des examens médicaux

L'intolérance au gluten concerne environ 1% de la population française. Ces personnes ont un déficit génétique d'une enzyme qui permet de digérer le gluten, explique le Pr Gérard Friedlanler, directeur de recherches
d'une unité Inserm, et chef du service de physiologie de l'hôpital Georges
Pompidou à Paris.

D'autres personnes décident, elles, de
manger sans gluten, pour des raisons psychologiques comme une phobie alimentaire :
le gluten est une substance cachée donc mauvaise pour la santé.

Un régime déguisé

En enlevant de l'alimentation le pain, les pâtes, la semoule et les patisserie, vous vous retrouvez avec un régime avec de la viande, du poisson et des légumes qui fait forcément maigrir.

Cette mode du sans gluten ne présente pas de risque de carences, sauf si c'est un régime sans gluten, sans
lait, et à fortiori végétarien. Dans ce cas, on verra apparaître des carences en fer qui engendrent une anémie, des carences en calcium et en vitamine D avec des risques
d'ostéoporose, des carences en vitamine B.