Que devient TV5 Monde après la cyberattaque ?

Ils ont fait l'actu par Sébastien Baer jeudi 23 juillet 2015
écouter l’émission disponible jusqu'au 17/04/2018
Yves Bigot, le directeur général de TV5 Monde
Yves Bigot, le directeur général de TV5 Monde © Radio France / Sébastien Baer

8 avril 2015. Ecrans noirs à TV5 Monde. La chaîne internationale francophone, qui émet dans 200 pays, est victime d'une cyberattaque de grande envergure. Les pirates se revendiquent de l'organisation de l'Etat islamique. Au siège parisien de la chaîne, Yves Bigot, le directeur général, enregistre un message avec les moyens du bord. Message diffusé ensuite sur la plate-forme Youtube.

Le 8 avril 2015, TV5 Monde, qui émet dans 200 pays, est victime d'une cyberattaque de grande envergure. Les pirates se revendiquent de l'organisation de l'Etat islamique. Au siège parisien de la chaîne, Yves Bigot -le directeur général-  enregistre un message avec les moyens du bord. Message diffusé ensuite sur la plate-forme youtube. "Ce piratage a conduit l'ensemble de nos 11 chaînes à virer à l'écran noir et nous avons perdu dans le même temps le contrôle de nos réseaux sociaux et de nos sites internet. L'ensemble de nos équipes travaillent d'arrache-pied pour rétablir les programmes auxquels vous êtes habitués".

Naufragés de 'Lost'

Après huit heures d'interruption, les programmes de TV5 Monde ont finalement pu être rétablis le lendemain, à 5 heures du matin. Selon les premiers éléments de l'enquête, la cyberattaque avait été amorcée dès le mois de janvier 2015, avec l'envoi de faux mails aux journalistes de la chaîne. Grâce à la technique du phishing, ou du hameçonnage en bon français, les pirates ont pu s'immiscer dans le système informatique. Trois mois et demi après, les 400 salariés de TV5 Monde ne peuvent toujours pas travailler normalement, explique le directeur général Yves Bigot.

"Nous vivons toujours sans wifi, sans pouvoir utiliser de skype ou scanner de document car nous ne pouvons toujours pas nous reconnecter au réseau internet. Il faut attendre que l'agence nationale de sécurité des services d'information finissent ses analyses et que nous construisions la nouvelle architecture de diffusion qui nous protege au maximum. Ce signifie que l'on travaille un peu comme si nous étions les naufragés de 'Lost'".

11 millions d'euros

Le coût de l'attaque est évalué entre 4,3 et 5 millions d'euros pour l'année 2015. Et 11 millions d'euros pour les trois prochaines années.

Les règles de sécurité informatique vont être renforcées avec des mots de passe beaucoup plus complexes et modifiés fréquemment. "C'est le coût de la survie de TV5 Monde," justifie Yves Bigot, "car les statistiques montrent que 90% des entreprises frappées par ce type d'attaque ferment dans les 2 ans qui suivent. Nous, nous ferons partie des 10 qui survivront, fort heureusement. Mais cela va nous demander un certain nombre d'astreintes".

La piste des hackers russes a été avancée pour expliquer la cyberattaque. "C'est la piste principale privilégiée," reconnaît Yves Bigot. Mais les investigations n'ont permis de déterminer ni l'origine géographique de l'attaque, ni le nombre de pirates.
Le directeur général de TV5 Monde espère que la chaîne retrouvera son fonctionnement normal au plus tard à la rentrée.