Espagne: étudiant précaire recherche mécène désespérément

Ici comme ailleurs par Lucie Montchovi mardi 22 octobre 2013
©

Les syndicats étudiants
espagnols sont en colère après cette proposition lancée par Madame la
recteure de l'université de la Malaga. Pour eux, il est impossible de
transformer, " les universités en ONG en récoltant des fonds pour les
élèves ". Il faut dire que l'Espagne est au bord de l'asphyxie financière. En deux ans, de plus en plus
d'étudiants ont vu leurs frais d'inscription exploser.

Les droits
d'inscription à l'université en Espagne sont de combien ?

Les étudiants espagnols paient en moyenne entre 700 et 1.400 euros. Cette
année, certaines universités, comme celles de la région de Madrid, ont facturé
des licences à 1.600 euros. C'est sans comparaison avec la France. La licence est à 183 euros.

Si on a en France un modèle
quasi-gratuit pour les étudiants, certaines universités sont aussi quasi-endettées.

Même si
nous avons les universités les plus prestigieuses, un quart d'entre elles est en déficit. La trésorerie des établissements est particulièrement tendue. Les
investissements sont chaque année revus à la baisse. La Cour des Comptes estime
qu'il manque 120 millions d'euros dans les budgets de l'enseignement supérieur.

Et si rien n'est fait pour
cautériser les plaies, d'ici à 2014, ce seront toutes les universités françaises
qui seront en déficit.