Mohamed Merah, suspect ou "indic", et la parole des sans-voix dans la campagne

Hyper revue de presse par Jean-Christophe Martin mardi 27 mars 2012

Deux invités dans l'Hyper revue de presse :

- Vincent Beaufils, le directeur de la rédaction de Challenges. Challenges qui publie un hors-série "l'Etat de la France"... et qui tente de relever un défi, dresser un bilan aussi impartial que possible des années Sarkozy.

- Domnique Quinio, la directrice de la Croix, pour parler d'un supplément qui est ce matin dans presque toute la presse quotidienne (à l'excepion du Figaro et de certains journaux de l'Est), un supplément en pleine campagne présidentielle pour donner la parole à ceux qui ne l'ont pas : "Paroles de Sans-Voix".

En feuilletant la presse, on trouve donc ce matin un supplément réalisé par des associations, comme d'ailleurs il y a cinq ans dans la dernière campagne présidentielle.

Le titre est un programme, ça s'appelle "Paroles de Sans Voix", réalisé notamment par ATD Quart Monde et le Secours Catholique, avec le soutien de nos  confrères du réseau France Bleu.

Publié
Jean-Christophe Martin Radio France

Paroles de Sans-Voix © Radio France Jean-Christophe Martin

On trouve ce supplément dans beaucoup de quotidiens nationaux et régionaux ce matin. Il se donne pour objectif d'interpeller les candidats à la présidentielle sur la condition des plus fragiles et de faire changer le regard porté sur les plus pauvres et sur les exclus. Le Secours catholique en profite pour rappeler que les Sans Voix ne réclament pas de nouveaux droits, mais tout simplement l'application des droits existants, comme ceux à l'emploi, au logement, à la santé ou encore à l'éducation. Le député UMP Etienne Pinte, qui parraine l'opération, estimait lundi que plus de 8 millions d'hommes et de femmes vivent en France aujourd'hui sous le seuil de pauvreté...

Des sans-voix que ce supplément appelle à s'exprimer en allant voter, pour essayer pour une fois de se faire entendre. On trouve ce supplément "Paroles de Sans Voix" dans la quasi-totalité des quotidiens, de l'Humanité à la Croix en passant par le Monde et le Parisien, avec deux exceptions notables comme le souligne la Vie sur son site internet : le Figaro et les journaux de l'Est appartenant au Crédit Mutuel comme le Républicain Lorrain et l'Alsace n'ont pas souhaité relayer une initiative considérée comme "anti-sarkozyste".

L'actualité du Web

Sofex : le business de la guerre

C'est le choix du matin sur le Web : "Sofex : Le
Business de la guerre", une série documentaire à regarder en vidéo sur le
site du magazine Vice.

Publié

Sofex : le business de la guerre © Vice

Ici en Jordanie à Amman, depuis 14 ans, des immenses
tentes plantées au milieu du désert accueillent tous les deux ans le salon de
démonstration des forces spéciales, nom de code : le SOFEX. Organisé par le roi
jordanien Abdallah II, l'un des seuls alliés des américains dans ce secteur du
moyen orient.

Objectif
de ce documentaire en 4 parties à regarder sur le site du magazine Vice :
savoir ce qui se vend au Sofex, et à qui ces armes sont vendus. La prochaine
édition se tiendra au mois de mai en Jordanie.

Le
poids économique du marché de l'armement est estimé entre 350 et 500 milliards
de dollars chaque année. Au Sofex, 12.000 visiteurs, des généraux, des
conseillers militaires, venus de 85 pays ont une semaine pour faire leurs
courses dans ce que Vice qualifie de "Supermarché de l'apocalypse".

L'équipe
de journaliste s'est dotée d'un spécialiste en la matière, un ancien Marine, vétéran
de la guerre en Irak pour examiner ce qu'il y a à vendre sur les stands des
exposants, en particulier en matière de lutte anti-terroriste.

Le
premier épisode est disponible en ligne dans la rubrique News du site de Vice France.
Tout est sous-titré en Français.

Le kit de construction universel

C'est le coup de cœur sur le Net ce
matin, un kit de construction universel gratuit à fabriquer soi-même. Objectif
: vous permettre de connecter les pièces de tous les jeux de construction disponibles
sur le marché... Au-delà de la bonne idée, se cache aussi une démarche bien plus
ambitieuse...

Oui,
car grâce à ce kit gratuit, vous allez pouvoir parler interopérabilité à vos
enfants avec des jouets... C'est une idée du site F.A.T. 

Le lundi 28 avril 2014

The Free Universal Construction Kit

The Free Universal Construction KitAdapterz

L'idée
est de sortir des systèmes de jeux fermés que vous proposent les grandes
marques du secteur. Avec ce kit de pièces en plastique à fabriquer à la maison,
vous allez pouvoir connecter des Lego à des Duplo, des pièces Fishertechnics à
des K'Nex, les 10 plus grosses marques de jouets sont concernées et donneront
ainsi naissance dans les mains de vos enfants à des créations hybrides, débridant
totalement leur imagination. Autre avantage, ces jouets peuvent ainsi grandir
avec vos enfants... en mixant les pièces des jeux pour les plus petits avec
celles des jeux destinés aux ados. C'est ça l'interopérabilité.

Le lundi 28 avril 2014

A Lesson in Interoperability

A Lesson in InteroperabilityAdapterz

Alors
attention : pour fabriquer ce kit, il faut une imprimante 3D, capable de
sculpter ces pièces en plastique qui vont servir d'adaptateur universel. Ce
type d'imprimante est certes de moins en moins cher, mais comptez au moins 800€,
leur prix devrait continuer à baisser fortement, comme pour les TV à écran plat.
Ce qui est gratuit, ce sont tous les fichiers informatiques qui vont servir à
fabriquer ces pièces, fichiers que vous pourrez télécharger sur le site de F.A.T., sur Thingiverse
et bientôt sur The Pirate Bay. Vous l'avez compris, il s'agit d'une démarche
ludique mais aussi créative et qui milite à sa manière contre les limitations
imposées par les fabricants. F.A.T. parle
d'acte civique grâce à l'ingéniérie inversée... mais bon, vous pourrez aussi vous
contenter du plaisir de jouer avec vos enfants.

Publié
F.A.T./ Sy-Lab Creative commons

Le poster du Free Universal Construction Kit de F.A.T. et Sy-Lab © Creative commons F.A.T./ Sy-Lab