Timides, une solution pour vous avant la Saint-Valentin

Histoires d'Info par Thomas Snégaroff vendredi 12 février 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 07/11/2018
Le vendredi 12 février 2016

Le 14 février, jour d'angoisse pour les timides...Mais une solution existe. Enfin, peut-être.

Retour ce matin en 1950. Les amoureux sont à la fête, à moins que ce ne soit les vendeurs de fleurs ou de carte. On nous rappelle que le 14 février est une fête :

"... Qui doit être soulignée par un échange de petits cadeaux."

Saint-Valentin, le protecteur des amoureux que les fiancés allaient consulter au Moyen-Age, célébré en France à la fin du XIVème siècle, avant de tomber en désuétude. Contrairement au monde anglo-saxon où la Saint Valentin reste une fête extrêmement populaire pour laquelle sont échangés des millions de billets doux chaque année.
Le retour de la Saint-Valentin ne fait pas que des heureux. La perspective du 14 février angoisse les timides. Mais une solution pour eux est trouvée dès 1951:

"Comme c'est le cas depuis deux ans, les timides se sont rués avec timidité au bal des timides, qui pour n'être pas encore reconnu d'utilité publique, n'en a pas moins sa valeur humanitaire et son élection d'une 'Miss timidité'. Le but de cette sensationnelle trouvaille est sans doute de rapprocher des êtres qui s'adoreraient bientôt s'ils osaient se le dire..."

Pas certain qu’une soirée entre timides soit la meilleure solution pour oser compter fleurette !
Oser…, voilà qui prend ( des allures d’injonctions paradoxales et qui inspirent toujours dans les années 1950, Dalida qui chante  "Timide Sérénade".

Le vendredi 12 février 2016

Mais rassurez-vous, homme timide, en lisant Victor Hugo :

"Le premier symptôme de l'amour vrai chez le jeune homme, c'est la timidité"