Mémoire de femmes

dimanche 9 mars 2014
©

C'est à une journaliste allemande, Clara Zetkin, que l'on
doit la journée internationale des femmes. Elle fait cette proposition en 1910,
à Copenhague, devant la conférence internationale des femmes socialistes, qui
l'adopte aussitôt. Depuis, chaque pays célèbre cette journée à sa manière,
certains pays en ont même fait un jour férié. En France il faut attendre
1982 pour que cette journée soit officialisée sous l'impulsion d'Yvette Roudy alors
ministre des Droits des femmes. Que l'on soit  pour ou contre, cette
journée permet de faire le point sur les avancées et les projets à concrétiser,
un jour de plus dans le long combat pour l' égalité.

                     
       Les femmes aux urnes      
   

Les femmes françaises ont dû attendre 1944 pour que le général de Gaulle
leur accorde le droit de vote. Dans cette ordonnance du 21 avril, elles
obtiennent également le droit d'être élues, et de siéger dans un jury de
cour d'assises. C'est le début d'un long combat pour la parité et l'égalité hommes
femmes. En politique la première femme ministre est Germaine
Poinso-Chapuis
nommée en 1947 à la santé, dans le cabinet de Robert
Schuman, mais il a fallu attendre 1981 pour voir une femme nommée au rang de
ministre d'Etat avec Nicole
Questiaux
chargée de la Solidarité Nationale. A ce jour, une seule femme
Edith Cresson, a été premier ministre de la France, dans un climat souvent
hostile. 

 

Dans son livre "Au
cœur des femmes"
paru aux éditions Talaia, Marie -Thérèse Sanchez-
Schmid a choisi de revenir sur 70 événements d'actualité qui ont marqué
l'évolution des droits des femmes, de 1944 à nos jours. Des lois, comme la
contraception en 1967, ou  l'IVG
en 1975
, mais aussi des portraits de femmes anonymes ou
populaires, engagées pour l'égalité. Pour l'auteur : "C'est une
manière de rappeler aux jeunes générations que ce dont elles profitent
aujourd'hui a été obtenu de haute lutte dans des conditions souvent difficiles.
Comment peut-on imaginer que jusqu' en 1965, une femme ne pouvait ni ouvrir un
compte en banque, ni travailler sans l'autorisation de son mari !"
Chaque
page rappelle une date, une réforme, une avancée, illustrée de dessins
humoristiques signés d'Eugénie Margueritte une jeune illustratrice.

           Aux grandes femmes, la patrie
reconnaissante 

La mise en perspective avec l'actualité laisse entrevoir la poursuite du
mouvement vers l'égalité. Si 1995 célèbre la première femme au Panthéon en la
personne de Marie Curie, 2014 verra l'arrivée de Germaine Tillion et Geneviève
de Gaulle Anthonioz, deux femmes héroïnes de la résistance qui reposeront
bientôt aux côtés des grands hommes. En politique, 2014 marquera sans doute l'arrivée d' une femme à la mairie de Paris, et le vote définitif d'une nouvelle
loi
sur l'égalité Femmes Hommes
qui prend en compte la globalité des sujets, de
la famille, au travail, en passant par les médias.

Pour autant comme le souligne l'auteure de "Au coeur des
femmes" "il faut rester très vigilantes et se souvenir que rien
n'est jamais acquis."